Modifié

FIFA Mondial: l'équipe de Suisse monte en puissance

La séance d'entraînement de jeudi a été très concluante pour les Suisses. [Peter Klaunzer - Keystone]
La séance d'entraînement de jeudi a été très concluante pour les Suisses. [Peter Klaunzer - Keystone]
Un entraînement jeudi matin de "grande qualité" pour reprendre les termes de Reto Ziegler. La Suisse est bien montée en puissance à trois jours de son entrée en lice au Brésil.

"L'équipe sera prête dimanche, assure le défenseur vaudois. Ce matin, nous avons vraiment réalisé de belles choses à l'entraînement. Le niveau était très élevé. Physiquement, je sens l'équipe apte au combat."

"Tactiquement, nous avons tous reçu une clé USB pour tout savoir de l'Equateur. Ses trois derniers matches. L'équipe qui devrait débuter contre nous dimanche. Et des séquences personnalisées sur tous les joueurs. Un travail d'analyse extraordinaire a été réalisé."

Dmric et Shaqiri font le buzz

Mercredi soir, Reto Ziegler et ses coéquipiers avaient reçu la visite à leur hôtel de Massimo Busacca, le chef des arbitres de la FIFA. "Il n'a pas tenu de discours vraiment révolutionnaire, précise Josip Drmic. Il a seulement rappelé, avec l'aide de la vidéo, ce qui est autorisé et ce qui ne l'est pas."

Drmic rêve de marquer sur une passe de Shaqiri. [Peter Klaunzer - Keystone]Drmic rêve de marquer sur une passe de Shaqiri. [Peter Klaunzer - Keystone]Ce qui ne le sera pas malheureusement pour le Zurichois seront les figures magistrales qu'il a réussies dans la... piscine de l'hôtel mercredi et qui ont déjà fait le buzz.

"On a essayé des trucs sympas avec Shaqiri", glisse Josip Drmic. Auteur de dix-sept buts cette saison en Bundesliga, le futur attaquant du Bayer Leverkusen rêve de retrouver dimanche à Brasilia avec Shaqiri la même complicité qui les a unis dans le bassin.

"Peur que les matches soient trop fermés"

"Le scénario idéal si je pouvais l'écrire: ouverture magnifique de Shaqiri pour une reprise de volée imparable de Drmic", lâche-t-il avec le regard de l'enfant qui ne l'a pas tout à fait abandonné.

Le nouveau buteur de l'équipe de Suisse mesure toutefois pleinement l'ampleur de la tâche qui l'attend. "La Coupe du monde réunit les meilleures équipes du monde, lance-t-il. Je suis un attaquant qui aime prendre la profondeur, qui a besoin d'espaces. J'ai peur cependant que les matches soient un peu trop fermés à mon goût..." Mais à 21 ans, cette forme d'insouciance qui l'accompagne encore l'incite à croire que ce dimanche 15 juin 2014 peut être son grand jour.

 si/jbla

Publié Modifié