Modifié

Equipe de Suisse: la question "centrale". Djourou ou Schär?

L'heure est à la réflexion pour Ottmar Hitzfeld. [Anne-Christine Poujoulat - AFP]
L'heure est à la réflexion pour Ottmar Hitzfeld. [Anne-Christine Poujoulat - AFP]
Fabian Schär jouera-t-il dimanche contre l'Equateur? Ottmar Hitzfeld n'a pas dévoilé ses cartes lors de sa première conférence de presse à Porto Seguro. Tout au plus a-t-il admis que von Bergen et Djourou avaient formé la défense centrale mardi à l'entraînement. Une session à huis clos qui aurait opposé l'équipe des titulaires à celle des remplaçants. Résultat: victoire (2-0), comme c'est souvent le cas, du groupe destiné à chauffer le banc.

Fabian Schär jouit d'un grosse cote auprès du sélectionneur national. [Laurent Gillieron - Keystone]Fabian Schär jouit d'un grosse cote auprès du sélectionneur national. [Laurent Gillieron - Keystone]A J-3 de Suisse-Equateur, Ottmar Hitzfeld commencerait-il à douter de la capacité de Fabian Schär à disputer le premier match de la Coupe du monde au Brésil? Le Bâlois de 22 ans a vu en décembre dernier sa saison tronquée par une opération au tendon rotulien du genou gauche.

Sur les 18 matches du 2e tour de Super League, l'ancien joueur du FC Wil n'en a joué "que" 5 entièrement, plus 68 minutes réparties sur 2 rencontres. Un bilan peut-être trop maigre pour parvenir à soutenir, voire dépasser,  le rythme "Copa do Mundo".

"Bien une idée derrière la tête"

Le sélectionneur allemand, qui dit profiter de chaque instant avant de prendre sa retraite à l'issue de la Coupe du monde, n'a pas lâché le morceau devant environ 80 représentants des médias. "Oui", Von Bergen et Djourou ont joué ensemble mardi. "J'effectue des essais car je dispose de différentes options pour dimanche. Tous les joueurs sont aptes à jouer contre l'Equateur". Nous voilà rassurés. Reste à savoir avec quel onze de départ.

C'est à Brasilia que la Suisse ouvrira sa campagne "Coupe du monde 2014". [AP - Keystone]C'est à Brasilia que la Suisse ouvrira sa campagne "Coupe du monde 2014". [AP - Keystone]Aux commandes de l'équipe de Suisse depuis l'été 2008, Hitzfeld a bien une idée derrière la tête, mais "mon expérience m'a appris à laisser des portes ouvertes. Je me déciderai à l'issue du dernier entraînement (ndlr: samedi) qui précède le match contre l'Equateur. Je me laisserai guider par mon instinct et par certaines attitudes des joueurs".

Et le sélectionneur de répéter qu'avec ses 23 joueurs, "on est très flexible".

"Mon rêve: franchir le cap des huitièmes"

Seule certitude: avec ou sans Schär, qui avait paru bien hésitant lors du match amical contre le Pérou, la Suisse ne prendra pas de haut l'Equateur, dont la capitale Quito culmine à 2'850m. Il n'y a plus de petites équipes.

"Rappelez-moi le résultat du match amical Italie - Luxembourg la semaine passée? 1-1" , avertit le sélectionneur national.  "Contre l'Equateur il faudra être réveillé d'entrée et être attentif aux contre-attaques. Nous avons 3 finales devant nous. La première se disputera dimanche".

Et Ottmar Hitzfeld de conclure: "J'ai encore envie de réussir quelque chose avec l'équipe de Suisse, d'écrire l'histoire. C'est mon rêve. Pour moi, écrire l'histoire serait de franchir le cap des huitièmes de finale. Mais d'abord, commençons bien cette campagne. Le premier match sera très important".

Le duel face à l'Equateur se disputera dimanche à 13h00 à Brasilia, heure locale (18h00 en Suisse). Selon les prévisions météorologiques, le ciel sera dégagé à cette heure-là dans la capitale brésilienne. Le mercure affichera 25 degrés et le taux s'élèvera à près de 60%. A temps égal à Sion, par exemple, le taux d'humidité avoisine les 36%.

Porto Seguro, Miguel Bao - twitter @migbao #RTSmondial

Publié Modifié