Modifié

FIFA Mondial: la victoire ou le chaos pour le Brésil en match d'ouverture

L'erreur est interdite pour le Brésil. [André Penner - Keystone]
L'erreur est interdite pour le Brésil. [André Penner - Keystone]
La Copa, enfin! Le Brésil affronte jeudi (22h00, en direct sur RTS Deux) la Croatie en ouverture de la Coupe du monde 2014, de sa Coupe du monde 2014, qu'il veut, peut et doit remporter.

Que peut-il se passer dans la tête d'une équipe qui sait que 200 millions de personnes n'attendent qu'une seule chose: un sixième titre de champion du monde? La Seleção aura l'occasion, dans l'Arena Corinthians de Sao Paulo, de détendre un peu le climat tendu par la grogne qui agite le pays depuis un an.

Le métro, principal moyen de se rendre au stade, fonctionnera-t-il ou les employés feront-ils grève? Y aura-t-il des troubles dans les rues, des débordements, des affrontements avec les forces de l'ordre? Réponses jeudi dans les rues de la mégapole brésilienne de quelque 20 mio d'habitants.

Le Brésil a tout pour bien faire

Le Stade de Sao Paulo où les ouvriers procèdent aux derniers réglages. [Diego Azubel - Keystone]Le Stade de Sao Paulo où les ouvriers procèdent aux derniers réglages. [Diego Azubel - Keystone] Nul doute qu'une entrée en matière réussie du Brésil face à la Croatie apaiserait en partie les tensions. Et enlèverait énormément de pression sur les épaules des joueurs de Luiz Felipe Scolari.

 Articulé autour de l'axe Thiago Silva - David Luiz en défense et guidée par l'enfant chéri Neymar en attaque, le Brésil a, sur le papier, tout pour bien faire et effacer le toujours très douloureux souvenir du Maracanazo, cette défaite à Rio contre l'Uruguay dans la rencontre qui a désigné le champion du monde 1950.

L'effet Kovac

A première vue, la poule A de ce Mondial 2014 est une parfaite rampe de lancement pour la Seleção: ni trop dure, ni trop faible. Le fait en revanche de devoir débuter contre la talentueuse Croatie n'est pas spécialement une bonne nouvelle pour Scolari et ses protégés. Car, c'est une certitude, les Ardents sont capables, dans un bon jour, de battre n'importe quel adversaire.

Le Croate Ivan Rakitic, un joueur bien connu en Suisse. [Antonio Bronic - Reuters]Le Croate Ivan Rakitic, un joueur bien connu en Suisse. [Antonio Bronic - Reuters]Kovac a disposé les Vatreni en 4-2-3-1 avec un socle technique formé par la star de l'équipe Luka Modric, l'ancien joueur du FC Bâle Ivan Rakitic et le meneur de jeu de l'Inter de Milan Mateo Kovacic.

La Croatie devra toutefois faire face à l'absence de son meilleur attaquant Mario Mandzukic, suspendu un match pour avoir été expulsé lors du barrage retour contre l'Islande quelques instants après avoir inscrit le but de la qualification.

Si une victoire du Brésil lancerait parfaitement le Mondial à tous les points de vue, une défaite pourrait avoir des effets catastrophiques non seulement pour cette Seleção en quête d'une sixième étoile, mais pour le tournoi dans son ensemble. Experts et observateurs locaux prédisent en effet que les tensions dans le pays seront encore plus vives si la Canarinha rate sa compétition...

si/alt

Publié Modifié