Modifié

Gelson Fernandes: "Au Brésil pour écrire l'Histoire"

Fernandes et les Suisses ont été très bien accueillis à Porto Seguro. [Miguel Bao - RTS]
Fernandes et les Suisses ont été très bien accueillis à Porto Seguro. [Miguel Bao - RTS]
Gelson Fernandes est un homme heureux et ému d'être au Brésil. Heureux car c'est un "rêve de gosse" de pouvoir disputer une Coupe du monde dans un pays qui respire le football et ému car ses ancêtres avaient été déportés du Cap-Vert au Brésil pour l'esclavage. Le fidèle lieutenant d'Ottmar Hitzfeld a répondu aux médias samedi après-midi après le premier entraînement, d'une petite heure, de l'équipe de Suisse à Porto Seguro.

Gelson Fernandes et...

... ses origines

C'est un pays qui est proche du mien, de mes racines. Mes ancêtres ont été déplacés ici, du Cap-Vert vers le Brésil, pour l'esclavage. J'ai un pincement d'être ici parce que je sais que des gens ont été déportés ici. C'est particulier. J'ai des proches qui sont partis du Cap Vert pour faire leurs études ou pour travailler au Brésil.

... le voyage

Les vols se sont bien passés. Nous avons tous dormi. Il faut admettre que c'est plus simple de voyager en business class. Nous sommes contents d'être ici. On se réjouit. Nous avons le plaisir d'être au Brésil et nous allons essayer d'y rester le plus longtemps possible. Etre au Brésil pour y disputer une Coupe du monde, c'est un rêve de gosse pour toute l'équipe. C'est une sensation incroyable.

Gelson, un homme relax et profond. [Miguel Bao - RTS]Gelson, un homme relax et profond. [Miguel Bao - RTS]"On n'est pas en vacances"

... ses premières impressions

Ce pays respire le football. Nous avons été très bien accueillis. C'était touchant. Tu viens au Brésil, tu effectues ton premier entraînement, il fait beau temps... Le groupe est heureux. Nous allons tous ensemble prendre du plaisir. On peut réussir quelque chose de beau. On n'est pas dans un pays où les gens vivent tous dans le luxe. Il faut se montrer flexible. Le terrain d'entraînement est de bonne qualité. Les personnes en charge ont effectué un gros travail.

... l'équipe

Cette équipe n'a jamais disputé une Coupe du monde ensemble. Nous sommes ambitieux. L'ambiance est bonne dans tout le groupe. C'est vraiment génial d'être ici. J'espère que nous resterons longtemps. Le plus dur sera le premier match contre l'Equateur car on doit s'habituer au climat. Ce sera important de réussir ce match. On n'est pas en vacances. On est au Brésil pour écrire l'histoire, pour réussir quelque chose.

... et son fameux but contre l'Espagne en 2010 à Durban

Je ne suis pas le seul joueur à avoir fait plier l'Espagne. Nous avions été collectivement solides et Diego Benaglio avait été grand. C'est dommage qu'ensuite nous n'ayons pas été capables de faire la différence. Mais ça, c'est de l'histoire ancienne. On sait maintenant qu'un tournoi se passe relativement vite. En 3 matches de poule, on n'a pas trop le temps de gamberger ou de faire des erreurs.

Le premier match est déjà une finale. On a 7 jours avant l'Equateur. Dans 3-4 jours, nous serons acclimatés et le décalage horaire ne sera plus que de l'histoire ancienne. On ne pense absolument pas à la France. On pense à l'Equateur qui est une équipe de qualité qui va jouer avec coeur et qui ne s'est certainement pas qualifiée par hasard.

L'équipe de Suisse a effectué un entraînement léger samedi après-midi. [Miguel Bao - RTS]L'équipe de Suisse a effectué un entraînement léger samedi après-midi. [Miguel Bao - RTS]"Je remercierai le Seigneur"

... l'ennui qui peut s'installer dans le groupe après quelques jours

Je peine à concevoir que l'on puisse s'ennuyer. On est au Brésil! Si c'est le cas, comptez sur moi pour secouer ceux qui s'ennuieront. C'est un moment exceptionnel. On est là pour faire le maximum, prendre du plaisir à souffrir ensemble et réussir quelque chose.

... avant le premier match contre l'Equateur

Je remercierai le Seigneur d'être là, de faire partie de ce groupe. Ensuite, j'irai au match en écoutant de la musique et je motiverai les joueurs pour que vraiment, collectivement, on réussisse quelque chose. On doit rester tous soudés pour pouvoir passer ce 1er tour. Notre équipe est jeune. Elle a un gros potentiel. Reste à le montrer sur le terrain.

A lire aussi: FIFA Mondial - 7 juin

De Porto Seguro, Miguel Bao - twitter @migbao #RTSmondial

Publié Modifié

Entraînement à huis clos samedi après-midi