Modifié

Pas de surprise signée Sven Riederer

Riederer a franchi la ligne 1'21 après Alistair Brownlee. [Laurent Gilliéron  - Keystone]
Riederer a franchi la ligne 1'21 après Alistair Brownlee. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Médaillé de bronze à Athènes en 2004, Sven Riederer a remporté un magnifique diplôme olympique en terminant 8e d'un triathlon de haut niveau aux JO 2012. La médaille d'or est revenue au Britannique Alistair Brownlee (24 ans), qui a devancé l'Espagnol Javier Gomez.

La Grande-Bretagne aurait pu rêver d'un doublé, mais le jeune frère du vainqueur, Jonathan, a vu ses chances de victoire réduites à néant à cause d'une pénalité de 15 secondes. Il termine tout de même à la troisième place.

Sven Riederer n'a jamais été en mesure de lutter pour une place sur le podium. Le Zurichois de 31 ans figurait encore dans un groupe de tête comprenant 22 concurrents au terme des 40 km de vélo, mais il était incapable de suivre le tempo imposé dès les premiers hectomètres de course à pied par les frères Brownlee et Javier Gomez.

"Je sais que le public suisse espérait une médaille. Mais je suis satisfait de ma performance", lâchait Sven Riederer. Deuxième Helvète en lice, Ruedi Wild n'a quant à lui jamais été dans le coup. Déjà largué à 1'32'' du leader provisoire après la portion de natation (1,5 km), il franchissait la ligne d'arrivée en 39e position, à 4'45'' du vainqueur.

Dans la série de Bolt, Wilson a pris une belle 4e place. [Martin Meissner  - Keystone]
Dans la série de Bolt, Wilson a pris une belle 4e place. [Martin Meissner - Keystone]
Wilson oui, Schenkel non

Alex Wilson s'est qualifié pour les demi-finales olympiques du 200 m. Le Bâlois a réalisé en séries un des meilleurs temps de sa carrière (20''57) et atteint son premier objectif. La qualification s'est jouée au temps. Quatrième de sa course remportée par Usain Bolt en 20''39, le Rhénan d'origine jamaïcaine a fait partie des trois athlètes repêchés en fonction du chrono. "Je n'avais jamais couru aussi vite le matin", s'est félicité Wilson, dont le record personnel est de 20''51. Mercredi soir, il visera le record de Suisse (20''41) que détient Kevin Widmer depuis 1995.

Amaru Schenkel a en revanche subi un échec cuisant. Le Zurichois a terminé 7e de sa série en 20''98, bien loin du compte. Après l'arrivée, il se plaignait de douleurs à une cuisse, qui l'ont empêché de donner sa pleine mesure. Outre Bolt, Christophe Lemaitre a gagné sa série en 20''34 et Yohan Blake (Jam) la sienne en 20''38. Le troisième Jamaïcain, Warren Weir (20''29), s'annonce dangereux aussi.

Pas de miracle pour Strebel

Les JO de Londres n'ont duré que le temps d'un combat pour Pascal Strebel. Dans la catégorie des moins de 66 kg, le spécialiste argovien de la lutte gréco-romaine a été battu dès le premier tour par le Géorgien Manuchar Tskhadaia. Opposé au double vice-champion du monde en titre, Strebel n'a jamais été en mesure de créer la surprise. Il s'est incliné sèchement sur le score de 0-2 1-5.

Son rêve de podium olympique s'est même envolé un peu plus tard quand Tskhadaia s'est incliné en 1/2 finale. Strebel aurait été repêché et aurait pu rêver de bronze si son adversaire avait atteint la finale.

"Pascal a tout essayé. Il n'a vraiment pas été gâté par le tirage au sort en devant affronter Tskhadaia. An début du combat, il a pris des risques. C'est ce qu'il fallait faire. Malheureusement, cela n'a pas payé", a commenté son entraîneur Andrej Malzew.

Stauffacher manque son objectif

Richard Stauffacher a terminé ses Jeux olympiques en 10e position en planche à voile RS:X. Le St-Gallois s'est classé 7e de la Medal Race, la finale réunissant les dix meilleurs véliplanchistes des Jeux et pour laquelle il s'était qualifié in extremis. Malgré sa bonne performance lors de la Medal Race, Stauffacher n'a pas pu grappiller de places au classement général.

Il a ainsi manqué son objectif, lui qui souhaitait revenir avec un diplôme olympique (top 8).

Pusterla dit déjà "Goodbye"

Irene Pusterla ne gardera pas un grand souvenir des JO de Londres.   [JEAN-CHRISTOPHE BOTT

 - Keystone]
Irene Pusterla ne gardera pas un grand souvenir des JO de Londres. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - Keystone]
Irene Pusterla a subi une élimination sans appel en qualifications de la longueur, aux JO de Londres. La Tessinoise n'a pas fait mieux que 6m20, se classant 25e sur 30, bien loin de son meilleur niveau. Elle a raté une belle occasion de franchir le cap puisqu'il lui aurait suffi de 6m40 pour accéder à la finale.

L'athlète du Vigor Ligornetto peine à reproduire ses bonnes performances hors de ses bases. Ses meilleurs résultats des deux dernières années (6m84, record de Suisse, 6m81 et 6m76) ont tous été obtenus au Tessin, y compris ses minima olympiques réalisés cet été à Chiasso avec 6m66.

si/lper

Publié Modifié