Modifié

Stauffacher se hisse en finale

Richard Stauffacher constitue la seule satisfaction de la voile suisse dans ces JO. [Francois Mori  - Keystone]
Richard Stauffacher constitue la seule satisfaction de la voile suisse dans ces JO. [Francois Mori - Keystone]
Richard Stauffacher a quelque peu rendu le sourire à la voile suisse. Le Saint-Gallois, contrairement à Nathalie Brugger, a réussi à se hisser en finale de la Medal race, mais ne devrait pas se mêler à la lutte aux médailles.

Enfin une bonne nouvelle pour la voile suisse aux JO de Londres. En planche à voile RS:X, Richard Stauffacher a décroché in extremis sa place dans la Medal Race, la finale réunissant le top 10.

Au 12e rang samedi, le St-Gallois a grappillé deux places dimanche lors des deux dernières manches, bouclées au 10e puis 12e rang. Le véliplanchiste de Sargans, qui dispute ses troisièmes Jeux, a ainsi rempli son objectif avec cette qualification pour la Medal Race. Il ne pourra toutefois pas viser mieux, son retard étant trop important sur le podium provisoire.

"Je savais que cette Medal Race était dans mes cordes", a relevé Stauffacher. "J'ai eu des ennuis techniques au début des Jeux, puis j'ai fait des erreurs tactiques. Malgré tout, je suis resté concentré sur mon objectif. Je suis heureux d'y être parvenu", a-t-il ajouté.

Nyffe [Keystone]
Nyffe [Keystone]
Fischer et Nyffeler à la peine

Pamela Fischer et Anja Nyffeler n'occupent que la 20e place après la première partie des qualification en duo. La Vaudoise et la Bernoise, qui visent un top 16 pour leurs premiers JO, ont récolté 81,200 points.

Si elles ont été relativement bien notées du point de vue artistique, cela n'a pas été le cas au niveau de l'exécution. Retenues à Londres avant tout dans l'optique des JO 2016, Fischer et Nyffeler sont actuellement devancées par leurs adversaires directes, les Israéliennes, Mexicaines et Autrichiennes. Elles tenteront de redresser la barre lundi lors de la deuxième partie des qualifications. Un top 12, synonyme de qualification pour la finale, est d'ores et déjà hors de portée.

En tête, les grandes favorites russes Natalia Ischenko/Svetlana Romashina mènent le bal avec 98,200 points, devant les Chinoises et les Espagnoles.

si/bond

Publié Modifié