Modifié

Heuscher et Bellaguarda n'ont plus le droit à l'erreur

La donne est "simple" pour Patrich Heuscher et Jefferson Bellaguarda: s'ils ne remportent pas leur 3e match, ils pourront rentrer en Suisse. [Petr David Josek - Keystone]
La donne est "simple" pour Patrich Heuscher et Jefferson Bellaguarda: s'ils ne remportent pas leur 3e match, ils pourront rentrer en Suisse. [Petr David Josek - Keystone]
Patrick Heuscher/Jefferson Bellaguarda ont subi mardi leur deuxième défaite en deux matches dans le tour préliminaire du tournoi olympique de beachvolley. Le Nidwaldien et le Zurichois d'origine brésilienne se sont inclinés 21-17 21-12 face aux Brésiliens Alison/Emanuel, têtes de série no 1 du tableau, dans le cadre du groupe A.

Ils résistaient jusqu'à 12-11 dans le premier set, avant de perdre quatre points d'affilée. Le scénario était quasiment identique dans le second set, Alison/Emanuel forçant la décision en faisant passer le score de 5-5 à 9-5.

Heuscher/Bellaguarda n'auront pas le droit à l'erreur dans leur troisième rencontre: les deux compères devront s'imposer face aux Autrichiens Clemens Doppler et Alexander Horst pour éviter une élimination prématurée. En cas de victoire, ils pourraient même espérer faire partie des deux meilleurs troisièmes et obtenir ainsi une qualification directe pour les 8es de finale.

Les quatre autres équipes classées au 3e rang disputeront des barrages pour désigner les deux dernières paires qualifiées.

Un gros "plouf" des nageurs suisses

Les trois nageurs suisses engagés mardi matin dans les séries ont tous connu l'élimination. La déception est même grande pour Dominik Meichtry (100 m libre), Yannick Käser (200 m brasse) et Martina Van Berkel (200 m papillon). Tous sont restés bien loin de leur meilleure performance 2012.

L'élimination de Dominik Meichtry (29e) était attendue dans la discipline-reine. Le St-Gallois a cependant dû se contenter d'un chrono de 49''95, à 1''4 de son record de Suisse (établi certes avec une combinaison) et à 0''35 du temps réalisé lors des Européens 2012 de Debrecen. Il quittera Londres la tête basse, lui qui a échoué en demi-finale du 200 m libre alors qu'il espérait faire partie des huit finalistes.

"C'est dommage que je ne parvienne pas à sortir mes meilleurs temps ici. Physiquement, je suis en forme. J'ai travaillé si dur pendant quatre ans, et les chronos ne correspondent pas aux sensations que j'ai dans l'eau. Cela ne m'était encore jamais arrivé de ne pas atteindre mon pic de forme dans un grand rendez-vous", pestait le fiancé de la recordwoman du monde du 50 et du 100 m brasse Jessica Hardy.

Martina van Berkel n'a terminé que 25e sur 28 lors des séries du 200m papillon. [DENNIS M. SABANGAN - Keystone]
Martina van Berkel n'a terminé que 25e sur 28 lors des séries du 200m papillon. [DENNIS M. SABANGAN - Keystone]

Martina Van Berkel a, elle, dû pris un modeste 25e rang sur 200 m papillon, où 28 nageuses étaient en lice. La Zurichoise de 23 ans a nagé la distance en 2'12''25, alors qu'elle avait décroché son ticket pour ces JO en réussissant 2'10''53 à Rome à la mi-juin. Un temps de 2'09''33 était nécessaire pour faire partie des 16 demi-finalistes.

Le meilleur temps des séries du 100 m libre a par ailleurs été l'oeuvre de l'Américain Nathan Adrian (48''19). Les stars ont toutes passé l'épaule: le favori australien James Magnussen a réalisé le 4e temps (48''38), l'Américain Cullen Jones le 9e (48''61) et le recordman du monde Cesar Cielo le 10e (48''67). Le champion olympique du 200 m libre Yannick Agnel s'est également qualifié pour les demi-finales, mais sans briller (12e en 48''93). Il fallait passer sous les 49'' pour se qualifier.

Encore un tireur helvétique "hors cadre"

Fabio Ramella a terminé au 34e et antépénultième rang des qualifications du skeet. Mal parti lundi (33e), le Schaffhousois a encore perdu une place lors de la seconde journée des éliminatoires. Comme les autres tireurs helvétiques engagés jusqu'ici sur le pas de tir de la caserne de l'Artillerie royale, Ramella n'est pas parvenu à se transcender pour ces Jeux. Il n'a accumulé que 109 points (sur 125 au maximum), alors que sa meilleure performance de l'année se monte à 123 unités. S'il avait réédité cette prestation, il aurait pu intégrer la finale du top-6.

si/dbu

Publié Modifié

Encore un souci lié à Twitter

Au lendemain de l'éviction de Michel Morganella, la police britannique a arrêté mardi matin un adolescent de 17 ans soupçonné d'avoir rédigé un tweet malveillant à l'égard du plongeur britannique Tom Daley, 4e de son épreuve, lundi. Peu après, Tom Daley a reproduit sur Twitter un message d'un utilisateur dénommé Rileyy69 qui lui était adressé, disant: "Tu as laissé tomber ton père, j'espère que tu le sais". Le père de Tom Daley est décédé l'année dernière d'un cancer du cerveau. Daley a répondu en tweetant à son tour: "Après avoir fait tout mon possible... voici ce que je reçois de la part d'idiots".