Modifié

NBC a payé 2,2 milliards de dollars... pour du différé!

Les téléspectateurs américians doivent le plus souvent se contenter de suivre les JO de Londres en différé... [Alastair Grant - Keystone]
Les téléspectateurs américians doivent le plus souvent se contenter de suivre les JO de Londres en différé... [Alastair Grant - Keystone]
La couverture des Jeux olympiques par la télévision américaine continue de faire débat. La polémique a encore enflé après la diffusion de finales de natation en différé, alors que les résultats étaient connus de nombreux téléspectateurs.

La colère était grande chez les amateurs américains de sport à la suite de la diffusion en différé sur NBC des victoires américaines en 400m 4 nages de Ryan Lochte samedi, et en 100m papillon de Dana Vollmer dimanche.

Difficile, à l'heure numérique, d'ignorer les résultats sportifs, estiment-ils, incrédules après la décision de NBC de communiquer les résultats avant même la diffusion des épreuves par la chaîne. Si certains abonnés ont pu voir les directs sur internet, la plupart des téléspectateurs ont dû attendre des heures avant la rediffusion à une heure de grande écoute.

L'utilisation du différé pour maximiser l'audience n'est pas nouvelle, mais cette pratique semble avoir atteint ses limites à l'heure du numérique. Sur Twitter, de nombreux utilisateurs du site de microblogs ont fait part de leur colère. "Je dois reconnaître que je commence à en avoir marre de la couverture des JO en différé proposée par NBC. Attendre le prime-time il y a quatre ans, oui, mais plus maintenant!", a twitté @MegBurness.

Sur le même site, NBC a défendu sa politique, qu'elle définit par un "mix d'épreuves en direct et en différé". Elle revendique "40 heures de couverture télévisuelle".

Déjà très critiquée pour la retransmission en différé de la cérémonie d'ouverture vendredi, NBC a néanmoins annoncé une audience de 28,7 millions de téléspectateurs pour le spectacle inaugural londonien. Ce chiffre en fait l'événement "le plus regardé pour un différé", selon la chaîne.

Pour rappel, NBC a payé la somme record de 2,2 milliards de dollars (2,15 milliards de francs) de droits de retransmission pour les Jeux olympiques de Londres en 2012 et de Vancouver en 2010...

agences/dbu

Publié Modifié

La gazette des Jeux

Le trafic d'une ligne du métro desservant le parc olympique dans l'est de Londres était en partie suspendu mardi matin en raison d'une alerte incendie, a annoncé l'organisme public gérant les transports en commun de la capitale britannique. Selon Transport for London (TfL), la gare de Stratford, porte d'entrée du parc olympique, n'était plus desservie par la Central line. D'importants retards affectaient le reste de la ligne. Pour ajouter aux problèmes, la circulation des trains au départ et à l'arrivée à Liverpool Street était perturbée par un incident de caténaire. Selon TfL, le métro à Londres a connu lundi une augmentation de sa fréquentation de 4% tandis que celle des routes baissait de 20%.

Le Qatari Nasser al-Attiyah, après avoir passé son mois de janvier en Amérique du Sud sur les pistes du rallye Paris-Dakar, poursuit son année sportive par une participation au concours olympique de tir. Quatrième à Athènes en 2004, al-Attiyah s'est de nouveau qualifié lundi pour la finale du skeet pour ses 5e JO, avec la ferme ambition de monter cette fois sur le podium. "Nous verrons mardi comment cela se passe", a-t-il tempéré, soulignant les interférences dues au vent sur le pas de tir.

Dimanche, l'Anglaise Freya Murray faisait tranquillement ses courses lorsqu'elle a reçu une bonne nouvelle par texto qui devrait bouleverser son été. L'émetteur: Paula Radcliffe qui lui annonçait sa défection pour le marathon des JO. Désignée remplaçante, Murray, qui n'a couru qu'un seul marathon dans sa vie, sera du coup au départ, devant son public, le 5 août.

La doyenne de l'équipe cycliste de Grande-Bretagne, Wendy Houvenaghel (37 ans), suit des remises à niveau pour pouvoir de nouveau exercer une activité de dentiste. La médaillée d'argent à Pékin en poursuite individuelle, engagée à Londres en poursuite par équipes, n'a pas encore décidé de la date de sa reconversion mais, a-t-elle affirmé, "c'est sûr, je reprendrai mon métier quand j'arrêterai le vélo".

Les Etats-Unis n'ont jamais vraiment brillé en tennis de table, mais cela pourrait changer grâce à une adolescente de 16 ans d'origine chinoise, Ariel Hsing. Elle s'est certes inclinée au 3e tour du tournoi de simple face à la Chinoise Li Xiaoxia (4-2), mais grâce à elle, la popularité du tennis de table a singulièrement progressé aux Etats-Unis. Ariel Hsing n'est en effet pas une adolescente comme les autres: elle a pour amis Bill Gates et Warren Buffet, deux des hommes les plus riches de la planète, qu'elle surnomme "Oncle Bill" et "Oncle Warren" depuis qu'elle les a affrontés à 9 ans, raquette en main, dans l'un de ces séminaires pour hommes d'affaires. Gates, fondateur de Microsoft, est même venu à Londres pour l'encourager.