Modifié

Robra prête à mettre le feu le 1er août

Juliane Robra aimerait au minimum intégrer le top-8. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Juliane Robra aimerait au minimum intégrer le top-8. [Laurent Gilliéron - Keystone]
Juliane Robra rêve d'un exploit mercredi 1er août. En lice chez les moins de 70 kg, le Genevoise compte profiter de son statut d'outsider pour surprendre les favorites et, qui sait, offrir une cinquième médaille olympique au judo helvétique.

A 29 ans, l'Allemande d'origine ne manque pas d'expérience lors des grands rendez-vous. Elle y a certes connu des déceptions comme aux Mondiaux et Européens 2011, marqués par des éliminations prématurées alors qu'elle faisait partie des favorites. Mais aussi de belles satisfactions, à l'image de ses deux médailles de bronze dans des joutes continentales (2010 et 2012).

Un diplôme comme "objectif de base"

"Je suis prête et je me réjouis de combattre. L'ensemble de ma préparation s'est déroulé comme prévu. Je bénéficie d'une chance unique le 1er août et je vais tout faire pour la saisir", relève Juliane Robra. Pour son entrée en lice, la Genevoise affrontera en 8e de finale la gagnante du combat opposant Ye-Sul Hwang/KOR à Erica Barbieri/ITA. En cas de succès, elle devrait passer un test très sérieux contre la Slovène Rasa Sraka, une des favorites pour le titre et contre qui elle n'a jamais gagné en trois confrontations.

Juliane Robra ne veut toutefois pas s'attarder à parler de ses adversaires potentielles. "Je veux me concentrer sur mes seuls combats, sans me perdre dans des pensées parasites", explique-t-elle. "Un diplôme olympique constitue mon objectif de base. Mais plus que tout, j'aimerais pouvoir me pousser dans mes derniers retranchements. Cela serait grave si j'étais éliminée avec le sentiment de n'avoir pas tout donné", estime-t-elle.

si/lper

Publié Modifié