Modifié

Agnel, nouveau héros tricolore des bassins

Agnel a réussi une nouvelle performance de choix. [Michael Sohn - Keystone]
Agnel a réussi une nouvelle performance de choix. [Michael Sohn - Keystone]
Le Français Yannick Agnel, tout juste 20 ans, s'est offert sa deuxième médaille d'or des Jeux olympiques de Londres, lundi au terme d'un 200 m nage libre d'anthologie au lendemain d'une course de folie sur le relais 4x100 m libre victorieux.

"Aux Jeux, j'aurai d'abord les pieds sur terre et après la tête dans les nuages!", avait prédit le Français avant de s'envoler pour ses premiers JO. Depuis, il navigue en plein rêve olympique. Aligné dimanche en finale du 4x100 m libre, il a été l'auteur d'une course incroyable sur le dernier relais pour passer la star américaine Ryan Lochte et toucher avant lui. Lundi, il a réédité une performance exceptionnelle pour collecter sa première médaille individuelle (en or!) sur un rendez-vous planétaire.

La vague bleue

Sous ses airs décontractés et son allure plutôt frêle, Agnel est un carnassier. A 20 ans, il en impose au point de se permettre de partir à fond... et de finir encore plus vite. Il a mené sa course de bout en bout, l'emportant en 1'43''18, troisième temps de l'histoire, le meilleur depuis l'interdiction des combinaisons il y a deux ans. Au grand ravissement du président François Hollande, accouru à l'Aquatics Center en compagnie d'un aréopage d'une quinzaine de personnes. Le triomphe d'Agnel n'en prend que plus de valeur et souligne davantage encore la vague bleue qui submerge les bassins, au point de presque menacer la suprématie américaine.

Il n'y avait plus eu d'aussi jeune championne olympique en natation que Meilutyte depuis 30 ans. [Matt Slocum  - Keystone]Il n'y avait plus eu d'aussi jeune championne olympique en natation que Meilutyte depuis 30 ans. [Matt Slocum - Keystone]Les Américains ont pris une revanche, et plutôt deux fois qu'une, sur le 100 m dos, avec la victoire de Matthews Grevers (record olympique en 52''16) devant son compatriote Nick Thoman. Co-favori, le Champion du monde et Champion d'Europe français Camille Lacourt a terminé hors du podium, à près d'une seconde. Une grosse déception pour le fiancé de l'ex-miss France Valérie Bègue, qui s'était préparé mieux que jamais pour l'événement.

L'incroyable perf' de la jeune Meilutyte

Les Américaines aussi ont leur star. Elle s'appelle Missy Franklin, est âgée de 17 ans est a remporté la médaille d'or avec beaucoup d'autorité sur 100 m dos (58''33), devant l'Australienne Emily Seebohm et la Japonaise Aya Terakawa. Franklin est inscrite sur sept épreuves à Londres. En cas de sans faute, elle deviendrait la première nageuse à remporter sept titres olympiques d'un coup... Pour relever cet incroyable défi, elle peut compter sur les conseils de Phelps, expert en matière de gestion de l'effort après sa razzia sans précédent (huit titres) à Pékin.

Plus jeune et plus forte encore, du moins ce lundi, fut Ruta Meilutyte: à 15 ans et quatre mois, la Lituanienne qui étudie à Plymouth a décroché l'or du 100 m brasse (1'05''47), après avoir pulvérisé son record personnel et battu le record d'Europe dès les séries.

agences/lper

Publié Modifié

Morsure fatale

La judokate grecque Ioulietta Boukouvala est mécontente. Battue par Yurileidys Lupetey Cobas au 1er tour des -57 kg lundi, elle assure avoir été mordue à une main par son adversaire durant le combat.

Exhibant sa blessure aux journalistes, elle a évoqué "une injustice", assurant avoir "été volée". La médaillée d'argent aux derniers championnats d'Europe a posé une réclamation auprès des juges. "Ils doivent décider si elle doit être pénalisée ou disqualifiée", a-t-elle dit.

Problèmes de sièges

Les organisateurs des JO de Londres (Locog) ont indiqué lundi avoir vérifié quelque 200'000 sièges sur les différents sites olympiques, des spectateurs des épreuves d'aviron et de tir à l'arc ayant affirmé que les leurs s'étaient cassés.

Selon le Locog, les soudures d'un ou deux sièges tous installés à titre provisoire ont cédé. "A Eton Dorney (aviron) et au Lord's (tir à l'arc), le problème n'était pas avec les sièges dans l'ensemble, c'était juste un siège avec une soudure qui a lâché", a déclaré une porte-parole du Locog, Jackie Brock-Doyle.

"Tous les sièges mis en place sur ce site ont été vérifiés dans la foulée, a-t-elle dit, et le problème de la soudure concerne deux d'entre eux". Moins de 100 sièges ont néanmoins été remplacés par précaution.