Modifié

Giulia Steingruber voit son rêve de médaille s'envoler

Auteur d'un bon score à la poutre, Giulia Steingruber s'est ensuite ratée au sol et, pire, au saut de cheval, son engin de prédilection. [Dylan Martinez - Reuters]
Auteur d'un bon score à la poutre, Giulia Steingruber s'est ensuite ratée au sol et, pire, au saut de cheval, son engin de prédilection. [Dylan Martinez - Reuters]
Giulia Steingruber a chuté deux fois dans son concours de qualification olympique à Londres. La St-Galloise ne s'est ainsi pas qualifiée pour la finale du saut. Petite consolation, la benjamine de la sélection suisse s'est hissée de justesse en finale du concours général qui se déroulera jeudi.

L'audace n'a pas payé pour Giulia Steingruber (18 ans). La Saint-Galloise a innové lors des qualifications de gym en présentant pour la première fois en compétition un saut avec double vrille, mais elle a chuté à la réception. Elle ne pourra donc pas participer à la finale du saut dimanche prochain.

La médaillée de bronze des derniers Championnats d'Europe ne s'était pas élancée dans les meilleures conditions. Peu avant de sauter, elle avait déjà chuté à la réception d'un salto dans son exercice au sol. L'élimination au saut constitue un rude coup pour elle. Car c'est bien à cet appareil, davantage qu'au concours général, qu'elle pouvait nourrir des ambitions. La jeune femme de 18 ans a pour la première fois de sa jeune carrière semblé craquer sous la pression. "J'étais assez nerveuse, mais ce n'est pas une excuse", a-t-elle tenté d'expliquer.

Cela baigne pour Mike Kurt

Mike Kurt s'est hissé avec brio en demi-finale du slalom des JO de Londres (kayak monoplace). Le Soleurois de 32 ans, auteur du 6e temps (88''14), a fait preuve d'une belle régularité puisqu'il a réalisé 88''48 lors de son second passage.

Kurt a concédé 4''65 au vainqueur des qualifications, l'Allemand no 4 mondial Hannes Aigner. Il n'a sinon été devancé presque que par des cracks: l'Espagnol Samuel Hernanz (no 9), le Tchèque Vavrinec Hradilek (5) et le Belge Mathieu Doby (52). Pour rappel, le Soleurois est matricule 17 au classement mondial.

Le plus dur reste cependant à faire pour Kurt. Annoncé comme un candidat logique à une place sur le podium, il a en effet un très sérieux contentieux avec les Jeux olympiques. Souvent cité parmi les outsiders, le Soleurois a toujours déçu, tant à Athènes en 2004 (sorti en demi-finale après avoir signé le meilleur temps des qualifications) qu'à Pékin en 2008 (17e).

Kurt repartira au combat sur les rapides artificiels du Lee Valley White Water Centre mercredi, le 1er août. Ils seront 15 dans le portillon de départ à lutter pour l'une des dix places en finale.

Marazzi [Keystone]
Marazzi [Keystone]
Marazzi et De Maria malchanceux

Entame compliquée pour le duo Flavio Marazzi/Enrico De Maria dans la catégorie Star aux Jeux olympiques. Le tandem suisse n'occupe que la 12e place provisoire après les deux premières des dix régates, la faute en partie à une bonne dose de malchance.

Bien partis, Marazzi et De Maria ont ensuite perdu la position préférentielle par rapport au vent, au large de Weymouth, reculant peu à peu pour terminer à un 13e rang bien inhabituel pour eux. Les choses ne se sont pas arrangées pendant la 2e course du jour, puisque l'embarcation helvétique a été impliquée dans une impressionnante collision. Ce qui n'a pas empêché les deux compères, au prix d'un finish décoiffant, de remonter à la 8e place. Les deux prochaines régates auront lieu mardi.

C'est terminé, sans surprise, pour Sabrina Jaquet

Sabrina Jaquet n'a rien pu faire face à la 5e joueuse mondiale. [Laurent Gillieron - Keystone]
Sabrina Jaquet n'a rien pu faire face à la 5e joueuse mondiale. [Laurent Gillieron - Keystone]

Si Sabrina Jaquet nourrissait peu d'espoir contre Nehwal, elle a en revanche déçu samedi contre la Belge Lianne Tan. Contre une adversaire proche d'elle dans la hiérarchie mondiale (55e), elle a été battue 21-16 21-16. Tan et Nehwal, elles s'affronteront avec la 1ère place de la poule comme enjeu. La gagnante de ce duel se qualifiera pour les 8es de finale.

Diethelm Gerber tire à côté, comme Marguet et Scheuber

Les épreuves de tir ne conviennent décidément pas beaucoup aux Suisses aux JO de Londres. Après les éliminations d'Annik Marguet et Patrick Scheuber samedi, Heidi Diethelm Gerber ne disputera ellle pas non plus la finale du tir au pistolet à air comprimé 10 m. En qualifications, la Thurgovienne n'a pris que la 35e place sur 49 concurrentes, avec une carte de 375 points.

Rassurez-vous, même si Heidi Diethelm Gerber a été éliminée, elle est toujours bien vivante! [Laurent Gillieron - Keystone]
Rassurez-vous, même si Heidi Diethelm Gerber a été éliminée, elle est toujours bien vivante! [Laurent Gillieron - Keystone]

Diethelm Gerber, qui a commencé la compétition à l'âge tardif de 35 ans, ne quitte pas Londres pour autant. Elle sera en lice le 1er août pour le tir au pistolet à 25 m, sa discipline de prédilection dans laquelle elle a décroché le titre européen l'an passé.

si/dbu

Publié Modifié

Le "mystère" de l'"intruse indienne" résolu

Les organisateurs des JO ont expliqué que la femme inconnue qui a paradé aux côtés de l'équipe indienne vendredi soir lors de la cérémonie d'ouverture était une volontaire un peu "trop enthousiaste". La jeune femme, vêtue d'une chemise rouge vif et d'un pantalon bleu vert, avait marché avec beaucoup d'assurance aux côtés du porte-drapeau de l'équipe indienne, Sushil Kumar.

Le président du comité d'organisation, Sebastian Coe, a expliqué dimanche que l'intruse faisait partie des 7500 volontaires qui ont participé à la cérémonie d'ouverture. "Il est clair qu'elle était trop enthousiaste", a déclaré Coe. "Elle n'aurait pas du (entrer sur la piste où défilaient les athlètes), elle n'aurait pas être là", a-t-il ajouté, soulignant qu'il allait parler de cet incident avec le chef de la délégation indienne. L'Inde avait protesté auprès des organisateurs des Jeux après cette intrusion.

*************************

La gymnaste ouzbèke Luiza Galiulina a été suspendue provisoirement après avoir été contrôlée positive au furosémide, a annoncé le CIO. Elle a subi un contrôle antidopage le 25 juillet, trois jours avant le début des compétitions de gymnastique artistique.

*************************

Le président du Comité d'organisation, Sebastian Coe, a assuré que la plupart des sites olympiques étaient pleins à craquer, en réponse à la polémique déclenchée par les images de rangées vides dans les tribunes lors de plusieurs compétitions. Il a expliqué lors d'un point-presse que les sièges restés vacants pendant certaines épreuves étaient ceux de membres de la famille olympique (athlètes, encadrement des délégations, comités nationaux) qui ne savaient pas encore à quel évènement ils pourraient assister en raison de leur emploi du temps chargé. Mais il a fait valoir que les cinq sites sur lesquels il s'était rendu samedi étaient pleins de spectateurs.

Des sièges vacants aux compétitions de gymnastique ont ainsi été attribués dimanche matin à des soldats chargés d'assurer la sécurité, a-t-il indiqué. D'autres ont été distribués à des étudiants et des professeurs et un millier de billets supplémentaires ont été mis en vente.