Modifié

Le village olympique, un lieu de débauche. Swiss Olympic est intervenu

Le village olympique s'étend sur 17 000 m2 et comprend 11 bâtiments. [Matt Dunham - Keystone]
Le village olympique s'étend sur 17 000 m2 et comprend 11 bâtiments. [Matt Dunham - Keystone]
Le village olympique, situé à l'est de Londres a ouvert ses portes le 16 juillet à plus de 10'000 athlètes. Parmi eux des stars de la trempe du nageur américain Michael Phelps ou du basketteur français Tony Parker. D'autres comme Roger Federer ou encore LeBron James de l'équipe de basketball des Etats-Unis logent hors du campus olympique. Officiellement pour être plus près du lieu de leurs compétitions. Officieusement, pour bénéficier de conditions de logement plus confortables et pour éviter les nuisances occasionnées dans le village olympique.

150'000 préservatifs seront à la disposition des participants dans le village des athlètes. Lieu de rencontre, le village olympique est-il également un lieu de débauche? Voici un début de réponse de trois anciens sportifs suisses: Dano Halsall, Sergei Aschwanden et Sophie Lamon. L'ancien nageur a pris part aux Jeux de 1984 à Los Angeles, de 1988 à Séoul et de Barcelone il y a 20 ans. L'ex-judoka a disputé 3 Jeux et décroché le bronze à Pékin en 2008, alors que l'ancienne épéiste était présente à Sydney et à Pékin. La Valaisanne avait raflé la médaille d'argent à l'épée au concours par équipes en Australie il y a 12 ans.

Röthlin n'y sera pas: "beaucoup d'athlètes sont en vacances"

Pour le marathonien Viktor Röthlin, qui entrera en lice le dernier jour des Jeux olympiques, le 12 août, son choix été très vite fait: "l'hôtel est proche du départ du marathon.... Il faut dire que la deuxième semaine dans le village olympique, c'est un peu difficile. Beaucoup d'athlètes sont en vacances et font la fête (rires). Ce n'est pas une bonne idée d'habiter là quand tu as ta compétition le dernier jour". L'Obwaldien en est à ses quatrièmes et derniers Jeux.

Swiss Olympic: départ 3 jours après l'élimination

A Londres, Swiss Olympic a revu le règlement après les Jeux de Pékin. Il y a 4 ans, quelques exploits de sportifs suisses avaient été bien arrosés, perturbant du coup la quiétude des lieux. "Désormais, l'athlète suisse doit plier bagages 3 jours après la fin de sa compétition!", a-t-on pu lire dans de nombreux quotidiens romands.  Ceux qui doivent partir pourront cependant revenir... La possibilité est en effet donnée aux athlètes n'ayant pas pu participer à la cérémonie d'ouverture d'être présents à la cérémonie de clôture. Swiss Olympic paiera le billet d'avion.

Miguel Bao

Publié Modifié