Modifié

Sabrina Jaquet au volant direction Londres

La Neuchâtelois est la 65e joueuse mondiale, elle est précédée de quatre places au classement par Jeanine Cicognini. [Georgios Kefalas - Keystone]
La Neuchâtelois est la 65e joueuse mondiale, elle est précédée de quatre places au classement par Jeanine Cicognini. [Georgios Kefalas - Keystone]
Invitée "surprise" de la sélection helvétique, Sabrina Jaquet découvrira à Londres la fièvre olympique. Entre rêve et ambition, la badiste chaux-de-fonnière de 25 ans attend avec impatience les Jeux et le tournoi de badminton qui commencera le 28 juillet.

Avant de fouler le parquet de l'arène de Wembley, la no2 helvétique, préférée à la Valaisanne Jeanine Cicognini par Swiss Olympic, va poursuivre son entraînement intensif. La Neuchâteloise veut se donner la chance de briller.

En pleine préparation, celle, qui avait rempli les critères lors des Européens en Suède à la fin avril (quart de finale), s’est prêtée avec le sourire au jeu des questions-réponses pour RTSsport.ch.

"Un rêve de voir tous ces athlètes réunis"

RTSsport.ch: Qu'est-ce que les Jeux olympiques de Londres évoquent pour vous?

SABRINA JAQUET: C'est un énorme événement. Tout le monde en parle, ce sera assurément le grand moment de l'été.

RTSsport.ch: Quelle est la première image olympique qui vous vient à l'esprit?

SABRINA JAQUET: La cérémonie d'ouverture. C'est un rêve de voir tous ces athlètes réunis. Et c'est encore plus incroyable de pouvoir en faire partie.

RTSsport.ch: Vous y participerez donc?

En mai, Jaquet a fêté son premier titre de championne de France avec son club d'Issy Les Moulineaux. [Georgios Kefalas - Keystone]
En mai, Jaquet a fêté son premier titre de championne de France avec son club d'Issy Les Moulineaux. [Georgios Kefalas - Keystone]

"Une expérience positive"

RTSsport.ch: Allez-vous suivre d'autres épreuves dans la capitale anglaise?

SABRINA JAQUET: Difficile à dire. Je ne sais pas encore comment cela s'organisera là-bas. J'y serai depuis le 24 et je vais me focaliser sur le badminton. Et a priori, j'aurais des journées bien remplies. D'autant qu'on m'a dit que les déplacements entre les sites seraient assez longs sur place.

RTSsport.ch: Comment se passe la préparation pour ce grand événement?

SABRINA JAQUET: En juin, j'ai mis l'accent sur la préparation physique et maintenant je vais me consacrer au jeu.

RTSsport.ch: Vous êtes également partie vous préparer à Vladivostok où vous avez pris part à l'Open de Russie...

SABRINA JAQUET: Oui, le tournoi s'est moyennement déroulé. Je suis un peu déçue. J'ai perdu en quarts alors que les demies étaient vraiment à ma portée. Je n'ai pas montré mon réel niveau. Mais j'étais venue plus tôt pour m'entraîner avec l'équipe de Russie qui a quelques bonnes joueuses. Au final, c'était une expérience positive.

"Ca dépendra beaucoup du tirage au sort"

RTSsport.ch: Vous vous êtes blessée (ndlr: entorse à un coude) en février et avez réalisé un bel exploit à peine remise en atteignant les quarts des Européens...

SABRINA JAQUET: Après m'être blessée, j'ai continué à jouer deux, trois semaines. Mais il fallait que je me soigne. J'avais déjà eu une blessure au dos l'an dernier. J'avais tiré, tiré et au final, ça avait encore empiré. Je ne voulais pas commettre la même erreur. Il y a eu des moments de doute au début, je me demandais pourquoi ça m'arrivait un mois et demi à peine avant les Européens. Mais j'ai réussi à rester positive et j'ai heureusement pu me rétablir à temps.

RTSsport.ch: Quel résultat vous attendez-vous à faire aux Jeux olympiques?

SABRINA JAQUET: Ça dépendra beaucoup du tirage au sort. Je vais de toute façon rencontrer une tête de série. Il y en a dix qui sont intouchables et six contre lesquelles le coup sera jouable. Il faut donc que je tombe dans le bon groupe car seule la première se qualifiera pour les huitièmes de finale. J'espère pouvoir arriver à ce stade.

RTSsport.ch: Que peut-on vous souhaiter? Une médaille?

SABRINA JAQUET: Une médaille oui (rires). Ce serait le rêve absolu, mais il faut rester réaliste. Mon premier objectif est d'engranger de l'expérience.

Propos recueillis par Ludovic Perruchoud

Publié Modifié