Modifié

Trois "K" contre deux "S" au Tour de Suisse

Rast sera l'un des meilleurs atouts côté suisse. [Reuters]
Rast sera l'un des meilleurs atouts côté suisse. [Reuters]
Le 73e Tour de Suisse, qui commence samedi au Liechtenstein, devrait revenir à Roman Kreuziger, Andreas Kloeden, Vladimir Karpets ou à un des 2 frères Schleck, Andy et Frank. Le Suisse Grégory Rast (Astana) à l'interview.

La lutte pour la victoire finale de la 73e édition du Tour de
Suisse s'annonce particulièrement intense. Elle devrait concerner
trois K (Roman Kreuziger, Andreas Kloeden, Vladimir Karpets) contre
deux S (Andy et Frank Schleck). La Boucle nationale débute samedi à
Mauren au Liechtenstein par un contre-la-montre et se terminera par
le même exercice à Berne le dimanche 21 juin. Certains outsiders ne
seront pas à négliger comme le Luxembourgeois Kim Kirchen,
l'Espagnol José Angel Gomez Marchante ou le Français Sylvain
Chavanel qui a préféré la tranquillité de la Suisse à
l'effervescence du Dauphiné.

Cancellara premier maillot jaune?

Côté suisse, Alex Zülle, vainqueur en 2002, ne devrait pas
trouver de successeur cette année. Les coureurs helvétiques se
positionnent comme chasseurs d'étape. Fabian Cancellara vise le
contre-la-montre du Liechtenstein. Si le Bernois s'impose, il
endossera pour la troisième fois le maillot jaune du Tour de Suisse
après 2003 et 2007. Cette 73e édition fera la part belle à la
Suisse orientale.

La montagne sera rapidement présente même si elle sera parfois
située loin de la ligne. Le Tour de Suisse fera aussi halte à 2
reprises en Suisse romande (l'avant-dernier jour à CransMontana et
la veille à Vallorbe).

si/tai

GREGORY RAST: "C'EST PARFOIS DIFFICILE DE RESTER
MOTIVE"


Grégory Rast (29 ans) est l'un des coureurs suisses les plus en
vue cette saison. Le Zougois, vainqueur du prologue du récent Tour
du Luxembourg, sera l'une des meilleures cartes helvétiques du 73e
Tour de Suisse, qui débute samedi. Confidences du coureur
d'Astana.

sf.tv: Comme au Luxembourg, le Tour de Suisse
débute par un prologue. Peut-on s'attendre à un duel avec
Cancellara?


GREGORY RAST: Le parcours de 7,8km est trop long
pour moi. Cette distance est déjà presque un contre-la-montre et
sera plus dans les cordes de Fabian Cancellara. Sincèrement, je
n'attends pas grand-chose de cette première étape.

-Avec quels objectifs allez-vous participer au Tour de
Suisse?


GREGORY RAST: Je dois encore en discuter avec mon
équipe. Pour l'instant, je suis dans la sélection pour le Tour de
France, qui comprend encore 13 coureurs. Celui qui participe au
Tour ne peut pas s'engager à fond dans le Tour de Suisse Mais le
but est de remporter une étape. Ca ne sera pas évident car les
arrivées sont difficiles. Il y a souvent une ascension peu avant la
ligne.

-Astana est un peu le Real Madrid du cyclisme cette année.
Comment le vivez-vous au jour le jour, notamment avec la présence
de Lance Armstrong?


GREGORY RAST: Ce serait pas mal si on était le
Real. Eux reçoivent au moins leur salaire! On est certainement une
des meilleures équipes. Mais si on achète les meilleurs coureurs,
on devrait être à même de les payer. L'engouement autour
d'Armstrong est énorme. Je l'ai vécu au Giro où les gens l'aiment
encore beaucoup. L'intérêt des médias est aussi impressionnant.
Pour Alberto Contador, ça ne doit pas être facile à vivre...

-Le fait de ne pas être payé est-il difficile à vivre au jour
le jour?


GREGORY RAST: Il est parfois difficile de garder
la motivation. Je me suis préparé au Tour du Luxembourg et au Tour
de Suisse sans savoir si l'équipe serait vraiment au départ. Ce
n'est pas facile. J'ai un peu d'argent de côté mais pour les jeunes
coureurs, qui ne reçoivent pas de salaire, c'est une catastrophe.
C'est difficile de comprendre pourquoi une telle chose peut se
passer. Et pour l'ambiance dans l'équipe, ce n'est pas
l'idéal...

-Les garanties financières semblent désormais
assurées...


GREGORY RAST: La question est de savoir jusqu'à
quand ces garanties sont-elles valables. Jusqu'à la fin de l'année?
Il a souvent été dit que l'argent était là et que les salaires
étaient payés. Je n'ai reçu que tout dernièrement mon salaire de
mars. Je ne crois plus tout ce qu'on raconte...

Propos recueillis par Christian Aellen (SF.TV). Traduit de
l'allemand par Stéphane Altyzer

Publié Modifié

73e Tour de Suisse, le parcours.

- Samedi 13 juin, 1re étape: contre-la-montre Mauren (Lie) - Ruggell (Lie), 7,8 km.
- Dimanche 14 juin, 2e étape, Davos - Davos, 150 km.
- Lundi 15 juin, 3e étape: Davos - Lumino, 195 km.
- Mardi 16 juin, 4e étape: Biasca - Stäfa, 197 km.
- Mercredi 17 juin, 5e étape: Stäfa - Serfaus (Aut), 202 km.
- Jeudi 18 juin, 6e étape: Oberriet (SG) - Bad Zurzach, 178 km.
- Vendredi 19 juin, 7e étape: Bad Zurzach - Vallorbe/Juraparc, 204 km.
- Samedi 20 juin, 8e étape: Le Sentier - Crans-Montana, 182 km.
- Dimanche 21 juin, 9e étape: contre-la-montre à Berne, 39 km.
(Distance totale: 1353 km).

Les principales difficultés
2e étape: Wiesen (1re catégorie), Davos-Glaris (3e) 3e étape: Col du Lukmanier (1re), Galbisio (4e) 4e étape: Col du Gothard (hors-catégorie), Sattelegg (2e) 5e étape: Wildhaus (3e), col de l'Arlberg (1re), Ladis (1re), Fisser Höfe (3e) 6e étape: Eggerstanden (2e), Zurzacherberg (3e) 7e étape: Le Day (3e), Juraparc (2e) 8e étape: Botyre (3e), Montana (1re).

EQUIPES/PRINCIPAUX COUREURS:
Liquigas: Kreuziger, Bennati, Zaugg
Cervèlo: Gomez, Haeussler, Hushovd, M.Wyss
Caisse d'Epargne: Lastras, Moreno
Quick Step: Syl.Chavanel, Cornu, Schwab
Columbia: Kirchen, Cavendish, Martin, Albasini

Katjuscha: Karpets, Pozzato
Saxo Bank: Andy et Frank Schleck, Breschel, Cancellara
Astana: Kloeden, Morabito, Rast, M.Schär

Silence-Lotto: Dekker, Roelandts
Rabobank: Freire, Boom
Euskaltel: Koldo, Fernandez
Lampre: Ballan, Cunego, Loosli
Garmin-Slipstream: Hesjedal, Meyer
AG2R: A.Efimkin, Elmiger, Clerc

Française des jeux: Casar
Cofidis: Brard, Duque
Milram: Ciolek, Velits
Bouygues Télécom: Voeckler, Tschopp
Fuji-Servetto: Capecchi, Benitez
Vorarlberg-Corratec: Dietziker, Hungerbühler, Achermann, Schmäh