Modifié

Karine Thürig vise une médaille à Mendrisio

A 37 ans, Karin Thürig se bat toujours au plus haut niveau. [Keystone]
A 37 ans, Karin Thürig se bat toujours au plus haut niveau. [Keystone]
Les championnats du monde débutent mercredi à Mendrisio avec les contre-la-montre dame et messieurs M23. Karin Thürig, 37 ans, vise une médaille sur les routes tessinoises. En M23, Oeschger et Schnyder représenteront la Suisse.

L'an dernier, Karin Thürig avait déçu à Varèse avec une sixième
place à 8'' du bronze. La Lucernoise était pourtant montée sur la
troisième marche du podium aux Jeux de Pékin quelques semaines
auparavant. Championne du monde du contre-la-montre en 2004 et
2005, elle ne semble pas rassasiée de couronnes malgré ses 37 ans.
Elle a fait une mauvaise chute en mai qui lui a coûté trois
semaines de préparation, toutefois elle semble dans les temps comme
en témoigne sa victoire dans un contre-la-montre à Bergame au début
du mois de septembre.

Pascale Schnider sera la deuxième représentante helvétique dans le
«chrono». La Lucernoise vise une place dans la première moitié du
classement. Amber Neben (EU), Judith Arndt (All) et Christine
Soeder (Aut), qui avaient constitué le podium de l'an dernier
seront toutes trois au départ.

La Suisse présente un duo détonnant

Les championnats du monde sur route de Mendrisio débuteront par
le contre-la-montre messieurs M23 ce mercredi dès 9h30. L'armoire à
glace Nino Oeschger et le fluet Nicolas Schnyder représenteront la
Suisse avec un duo des extrêmes. Les dames suivront l'après-midi
avec une Karin Thürig ambitieuse, qui vise la médaille.

Nino Oeschger (20 ans) trimballe une silhouette d'Arnold
Schwarzenegger dans "Conan le Barbare". Le Zurichois portera pour
la première fois le maillot de l'équipe de Suisse. Il espère gommer
son inexpérience par des atouts physiques indéniables. Il mesure
1m92 sous la toise. Il peut exploiter un corps de 89 kilos
actionnant les pédales avec des chaussures d'une pointure de 48 !
Pour l'ancien pro Stefan Joho, qui entraîne les espoirs du contre-
la-montre, Oeschger est encore loin d'avoir développer tout son
potentiel. Il ne dispute des compétitions que depuis deux saisons.
Cette année, il a pris la 4e place du contre-la-montre du
championnat de Suisse des M23.

Schnyder veut terminer dans le top 20

A ses côtés, Nicolas Schnyder fait bien plus chétif. Le Genevois
disputera le contre-la-montre mais c'est la course en ligne de
samedi qui l'inspire. Il annonce un objectif modeste pour le
chrono. "Si je me classe dans les vingt premiers, ce sera
bien"
, souligne le coureur du Grand-Saconnex, qui a pris le 9e
rang final du Tour de l'Avenir.

Bjarne Riis voit Cancellara gagner... dimanche

Bjarne Riis, vainqueur du Tour de France 1996, dirige Cancellara
depuis quatre saisons. Le directeur sportif de l'équipe Saxo Bank
s'est occupé personnellement de l'entraînement du champion
olympique depuis son arrivée au Tessin jeudi. «Nous avons fait deux
grandes sorties vendredi et samedi. Vendredi, il a roulé quatre
heures et samedi nous avons effectué une sortie de 7 heures et
demie (!) avec 250 kilomètres à la clé.»

On le voit le Scandinave est un adepte de la préparation par
l'effort. Cancellara a encore roulé quatre heures ce mardi, deux
jours avant le contre-la-montre.

Pour un doublé

"J'ai senti Fabian plus concentré sur la course en ligne de
dimanche que sur le contre-la-montre", relève Riis. Pour le Danois,
il est tout à fait possible de réussir un bon "chrono" jeudi et
d'être capable de jouer la "gagne" dimanche. Jamais aucun coureur
n'a réussi le doublé contre-la-montre - course en ligne aux
championnats du monde depuis que le "chrono" a été introduit en
1994.

Dans un premier temps, Fabian Cancellara, double champion du
monde, n'avait inscrit que l'épreuve de dimanche dans sa tête.
"Mais un titre, c'est toujours bon à prendre. Si Fabian est en
bonne forme, il est le meilleur coureur du monde contre le temps
alors pourquoi se priver d'un titre chez lui"
, précise
Riis.

si/kir

Publié Modifié

Mondiaux, la sélection suisse

Mendrisio. Mondiaux sur route (23-27 septembre).

MESSIEURS
Course en ligne: Michael Albasini (29 ans, Gais), Rubens Bertogliati (30, Lugano), Fabian Cancellara (28, Ittigen), Mathias Frank (23, Roggliswil), Gregory Rast (29, Cham), Oliver Zaugg (28, Arcegno). Remplaçants: David Loosli (29, Berne), Florian Stalder (27, Zweisimmen), Steve Morabito (26, Monthey).

Contre-la-montre: Bertogliati, Cancellara. Remplaçants: Frank, Thomas Frei (24, Olten).

DAMES
Course en ligne: Emilie Aubry (20, Chevenez), Nicole Brändli (30, Au ZH), Jennifer Hohl (23, Marbach), Patricia Schwager (26, Balterswil), Jessica Schneeberger (20, Wichtrach), Andrea Wolfer (22, Elgg).

Contre-la-montre: Pascale Schnider (25, Flühli), Karin Thürig (37, Retschwil).

MESSIEURS M23.
Course en ligne: Romain Beney (22, Aigle), Jonathan Fumeaux (21, Conthey), Mirco Saggiorato (21, Ehrendingen), Christian Schneeberger (20, Wichtrach), Nicolas Schnyder (22, Le Grand-Saconnex). Remplaçants: Michael Baer (21, Cham), Daniel Henggeler (21, Oberägeri), Sébastien Reichenbach (20, Martigny).

Contre-la-montre: Schnyder, Nino Oeschger (20, Neuheim). Remplaçants: Sepp Freiburghaus (22, Neuenegg), Marco Lippuner (21, Grabs).


Mondiaux, Le programme

Mercredi 23 septembre: 9h30 Contre-la-montre messieurs M23 (33,2 km), 14h00 Contre-la-montre dames (26,8 km)

Jeudi 24 septembre: 11h30 Contre-la-montre messieurs élite (49,8 km)

Samedi 26 septembre: 9h00 Course en ligne dames (124,2 km) 13h30 Course en ligne messieurs M23 (179,4 km)

Dimanche 27 septembre: 10h30 Course en ligne messieurs élite (262,2 km)