Publié

Tour des Flandres: Cancellara court pour l'histoire

"Spartacus" va aborder le Mur de Grammont motivé et affûté comme rarement. [John Thys - Keystone]
"Spartacus" va aborder le Mur de Grammont motivé et affûté comme rarement. [John Thys - Keystone]
Fabian Cancellara a rendez-vous avec l'histoire dimanche. Celle du Tour des Flandres, qui fête sa 100e édition, mais aussi la sienne puisqu'il veut être le premier à remporter quatre fois ce monument du cyclisme.

Ce 100e Tour des Flandres, tout comme le Paris - Roubaix de la semaine prochaine, constitue les deux objectifs majeurs du Bernois pour cette année. Une saison 2016 qui est la dernière de sa carrière et que "Spartacus" a bien l'intention de conclure en beauté.

Pour y parvenir, le coureur de l'équipe Trek veut renforcer son empreinte sur l'histoire du cyclisme, et cela passe notamment par une quatrième victoire au Tour des Flandres. Déjà sacré en 2010, 2013 et 2014, il co-détient pour l'instant le record de succès du "Ronde" avec cinq autres coureurs. Mais son souhait est bien de devenir l'unique Roi des Flandres, dans une région où il est adulé par les nombreux amateurs de cyclisme.

"La question n'est pas simplement de gagner, mais de marquer l'histoire", a reconnu le Bernois dans une interview à Eurosport.

ats/bolt

Publié

D'autres candidats à la victoire

Le coureur d'Ittigen ne sera toutefois pas le seul favori dimanche entre Bruges à Audenarde, sur un parcours de 255 km comprenant 18 monts et 7 secteurs pavés, dont les célèbres Paterberg et Vieux Quaremont.

Le Slovaque Peter Sagan (Tinkoff), le Polonais Michal Kwiatkowski (Sky), le Néerlandais Niki Terpstra (Etixx), les Belges Greg van Avermaet (BMC) et Sep Vanmarcke (Lotto Jumbo) sans oublier le tenant du titre norvégien Alexander Kristoff (Katusha) sont autant de candidats à la victoire.

Première pour Küng

Au sein de la BMC, Stefan Küng s'attaque à son premier Tour des Flandres, sans trop d'ambition puisqu'il sort à peine d'une mononucléose.

A l'instar de Michael Schär, le deuxième Suisse de BMC, le prodige thurgovien va sans doute travailler pour son leader Greg van Avermaet.