Modifié

Tour de France: journée 100% Tony. A Martin la 9e étape, à Gallopin le jaune

Pour Tony Martin, c'est le 3e succès sur le Tour de France, mais le 1er sur une course en ligne. [David Stockman - AFP]
Pour Tony Martin, c'est le 3e succès sur le Tour de France, mais le 1er sur une course en ligne. [David Stockman - AFP]
Changement de leader après cette 9e étape du Tour de France, entre Gérardmer - Mulhouse. Si Tony Martin s'est imposé à la façon d'un contre-la-montre devant un autre spécialiste du chrono, Fabian Cancellara (+2'45), le maillot jaune est passé sur les épaules du Français Tony Gallopin.

Tony Martin, triple champion du monde du contre-la-montre, a donné à l'Allemagne sa 4e victoire dans le Tour de France, dimanche à Mulhouse, après une longue échappée de plus de 150 kilomètres.

Quelques heures avant la finale de la Coupe du monde à Rio, Martin a fait briller les couleurs de l'Allemagne, déjà hissées par Marcel Kittel (trois étapes au sprint) et Andre Greipel.

Les favoris du Tour se sont observés dans ce deuxième volet du triptyque des Vosges, à l'exemple de l'Italien Vincenzo Nibali, en tête du général au départ de Gérardmer, et de l'Espagnol Alberto Contador, à la veille du rendez-vous de la Planche des Belles-Filles.

Un 1er maillot jaune pour Gallopin

Tony Gallopin a eu droit aux félicitations de sa compagne, Marion Rousse. [Eric Feferberg - AFP]Tony Gallopin a eu droit aux félicitations de sa compagne, Marion Rousse. [Eric Feferberg - AFP]Les attaquants ont mis à profit les rugosités du parcours pour chambouler (provisoirement) la hiérarchie. Au bénéfice de Tony Gallopin, héritier d'une grande famille de cyclistes.A 26 ans, le Français a endossé son premier maillot jaune, significatif des progrès de ce coureur longtemps cantonné au registre des classiques (vainqueur de la Clasica San Sebastian 2013).

Dès le col de la Schlucht, à la sortie de Gérardmer, les attaquants se sont montrés. L'Italien Alessandro de Marchi et l'Allemand Tony Martin ont fini par trouver l'ouverture au 15e kilomètre pour entamer une longue aventure. Derrière eux, un groupe de 28 coureurs a mené la chasse.

A l'avant, sur les premières pentes du Markstein (1re catégorie), Martin a accéléré pour décrocher De Marchi... à 59 kilomètres de l'arrivée. Sans craindre la longue distance le séparant de Mulhouse, le no 1 mondial du "chrono" a livré un très long effort solitaire, de plus d'une heure, pour signer son premier succès dans une étape en ligne du Tour.

Fabian Cancellara règle le sprint

Fabian Cancellara (à gauche) a pris la 2e place de cette 9e étape. [David Stockman - AFP]Fabian Cancellara (à gauche) a pris la 2e place de cette 9e étape. [David Stockman - AFP] "Une journée géniale", a commenté l'Allemand, au gabarit de rouleur (1,86 m pour 75 kg), déjà vainqueur de deux contre-la-montre du Tour, à Grenoble en 2011 et au Mont-Saint-Michel en 2013. Mais il a aussi montré l'étendue de son registre en gagnant des courses d'une semaine, entre autres Paris-Nice (en 2011).

Derrière lui, Gallopin a relancé l'allure dans la descente vers la plaine d'Alsace. Il a été aidé dans la partie finale par d'autres coureurs intéressés à distancer le peloton. Fabian Cancellara en a profité pour régler le groupe pour la 2e place.

Au classement général, Gallopin se retrouve nanti d'une avance de plus d'une minute et demie sur Nibali avant la plus dure étape des Vosges. Pour le coureur français, félicité par sa compagne Marion Rousse (ex-championne de France de cyclisme) à l'arrivée, c'était la fête avec un jour d'avance sur le 14 juillet.

afp/dbu

Publié Modifié

Tour de France, 9e étape, Gérardmer - Mulhouse (170 km)

1. Tony Martin GER 4h09'34
Moyenne: 40,9 km/h
2. Fabian Cancellara SUI 2'45
3. Greg Van Avermaet BEL 2'45"
4. Tom Dumoulin NED 2'45"
5. Matteo Montaguti ITA 2'45"
6. José Joaquin Rojas ESP 2'45"
7. Steven Kruijswijk NED 2'45"
8. Mikaël Chérel FRA 2'45"
9. Brice Feillu FRA 2'45"
10. Tiago Machado POR 2'45"
...
16. Tony Gallopin FRA 2'45"
37. Michael Schaer SUI 7'46"
66. Grégory Rast SUI 7'46"
88. Marcel Wyss SUI 7'46"
91. Martin Elmiger SUI 7'46"
94. Sébast. Reichenbach SUI 7'46"
99. Reto Hollenstein SUI 7'46"
144. Michael Albasini SUI 21'38"


GENERAL (13.07)

1. Tony Gallopin FRA 38h04'38"
2. Vincenzo Nibali ITA + 1'34"
3. Tiago Machado POR 2'40"
4. Jakob Fuglsang DEN 3'18"
5. Richie Porte AUS 3'32"
6. Michal Kwiatkowski POL 4'00"
7. Alejandro Valverde ESP 4'01"
8. Pierre Rolland FRA 4'07"
9. Alberto Contador ESP 4'08"
10. Romain Bardet FRA 4'13"
...
32. Fabian Cancellara SUI 14'24"
53. Michael Schaer SUI 34'50"
55. Grégory Rast SUI 35'25"
58. Michael Albasini SUI 37'07"
61. Martin Elmiger SUI 37'59"
64. Marcel Wyss SUI 38'47"
96. Reto Hollenstein SUI 51'51"
104. Sébast. Reichenbach SUI 53'28"

M23: le doublé pour Stefan Küng

Stefan Küng a pleinement justifié son rôle de favori lors des Championnats d'Europe M23 à Nyon. Deux jours après son titre dans le contre-la-montre, il a remporté la course en ligne.

Küng s'est imposé d'une manière impériale au sprint sur les bords du Léman en devançant l'Italien Iuri Filosi et le Français Anthony Turgis. Sa marge était si grande que le Thurgovien a pu lever les bras bien avant de franchir la ligne. Le coureur de Wilen bei Wil a fêté son plus grand succès sur la route.

Echappé dans le dernier des 12 tours au programme en compagnie de Turgis, un des favoris de la course (il a gagné Liège-Bastogne-Liège M23), et de Filosi, Stephan Küng a profité de sa formidable puissance pour permettre au trio de résister à un peloton lancé à ses trousses (8'' d’écart à 1,5 km !) et pour se dégager dans les derniers 400 mètres.

Jusque-là, le coureur de l'équipe professionnelle américano-suisse BMC s'était fait connaître par ses exploits sur la piste. Il a ainsi remporté la médaille d'argent en poursuite et la médaille de bronze en Madison (avec Théry Schir) lors des derniers Championnats du monde élite sur piste à Cali au début de l'année.