Modifié

Froome illumine la nuit parisienne

Froome a eu de la peine à contenir son émotion. [Stephane Mahe - Reuters]
Froome a eu de la peine à contenir son émotion. [Stephane Mahe - Reuters]
Chris Froome, grimpeur venu d'ailleurs, a conclu victorieusement le Tour de France dont la 100e édition s'est achevée sur le succès inédit d'un coureur né en Afrique, le 2e en 2 ans pour les Britanniques. Marcel Kittel a, lui, remporté au sprint la 21e et dernière étape avant la tombée de la nuit sur les Champs-Elysées.

Au classement final, Froome a devancé le néophyte Nairo Quintana (23 ans), qui a obtenu le meilleur résultat d'un coureur colombien, et l'Espagnol "Purito" Rodriguez. L'Espagnol Alberto Contador, double vainqueur de l'épreuve (2007 et 2009), n'a pu faire mieux que quatrième.

Froome a revêtu le maillot jaune à 14 reprises. Il s'est emparé des commandes du Tour au soir de la première journée de montagne, dans les Pyrénées (8e étape), après une première semaine de grand stress pour éviter les chutes.

Comme le veut la tradition, le vainqueur du Tour a eu droit à sa coupe de champagne [Yoan Valat - Keystone]Comme le veut la tradition, le vainqueur du Tour a eu droit à sa coupe de champagne [Yoan Valat - Keystone]Vainqueur au total de trois étapes (Ax-3 Domaines, Mont Ventoux, contre-la-montre de Chorges), le Britannique n'a connu qu'une seule vraie frayeur, dans la montée de l'Alpe d'Huez, jeudi dernier, à cause d'un début de fringale.

La 13e de Froome

Né voici 28 ans dans la capitale du Kenya (Nairobi) de parents britanniques expatriés, Froome est devenu le 2e coureur du Royaume-Uni à figurer au palmarès, le 2e de l'équipe Sky dirigée de main de maître par le manager Dave Brailsford.

L'an passé, il s'était loyalement rangé derrière son compatriote Bradley Wiggins, meilleur rouleur que lui, et s'était satisfait de la deuxième place bien qu'il se soit montré sensiblement plus fort dans les arrivées au sommet.

Cette 100e édition, qui avait démarré dans le cadre somptueux de la Corse, s'est assimilé à un tournant de générations. Le vainqueur 2011, l'Australien Cadel Evans (36 ans), a accumulé les déceptions (39e au sortir de la montagne). Son prédécesseur au palmarès, Andy Schleck, a été distancé de plus de 40 minutes (20e), même si le Luxembourgeois, paradoxalement, a accompli sa meilleure course de la saison.

Quant à Contador, présenté comme le challenger de Froome au départ de Porto-Vecchio, il n'est monté sur le podium qu'en raison de la victoire de la Saxo au classement par équipes.

Le Tour de France cuvée 2013 a présenté des décors magnifiques. [Yoan Valat - Keystone]Le Tour de France cuvée 2013 a présenté des décors magnifiques. [Yoan Valat - Keystone]Froome a remporté son 13e succès de la saison, dans le droit fil d'un quasi sans faute (Tour d'Oman, Critérium international, Tour de Romandie, Critérium du Dauphiné). Il n'a subi qu'un revers, en mars, face à l'Italien Vincenzo Nibali dans Tirreno-Adriatico.

Dans la dernière étape, longue de 133,5 kilomètres, Kittel a résisté au retour de Greipel et de Cavendish, devancés nettement. L'Allemand, 25 ans, s'était déjà imposé à Bastia (1re étape), Saint-Malo (10e étape) et Tours (12e étape).

Les Espagnols, pour la première fois depuis 1998, n'ont pas gagné d'étape.

"Ce n'est pas du bonheur, c'est encore plus fort!"

La parole à Froome: "Ce n'est pas du bonheur, c'est encore plus fort ! Ça va me prendre du temps pour réaliser. Ça a été une édition extraordinaire, et avec une arrivée comme ça... Je me suis réveillé tous les jours avec un défi à relever: bien passer la journée. Je veux remercier mon équipe qui a fait un excellent travail."

A lire aussi: Le Tour de France pourrait revenir en Suisse, en Valais, en 2015

afp/bao

Publié Modifié

Héritage empoisonné

Premier lauréat de l'ère post-Armstrong, après le séisme provoqué par l'annulation pour dopage des sept victoires (1999 à 2005) de l'Américain, Froome récolte l'héritage empoisonné.

A lui de convaincre les médias et surtout le grand public, échaudé par tant d'affaires, que sa vitesse de pédalage dans les cols et sa recherche quasi-obsessionnelle de la maigreur respectent toutes les règles.

Classement général final

1. Chris Froome GBR 83h56'40"
2. Nairo Quintana COL + 4'20"
3. Joaquin Rodriguez ESP 5'04"
4. Alberto Contador ESP 6'27"
5. Roman Kreuziger CZE 7'27"

35. Steve Morabito SUI 1h20'39"
86. Michael Albasini SUI 2h40'22"


Tableau d'honneur de cette 100e édition:

Classement général: Chris Froome (Sky)
Classement de la montagne: Nairo Quintana (Movistar)
Classement par points: Peter Sagan (Cannondale)
Classements des jeunes: Nairo Quintana
Classement des équipes: Saxo
Combativité: Christophe Riblon (AG2R La Mondiale)