Modifié

Curling: la malédiction de Robert LaBonte

La chute de l'Américain LaBonte. [Source: Compte Youtube "Curling Clips" - The 'curse' of LaBonte - RTS]
La chute de l'Américain LaBonte. [Source: Compte Youtube "Curling Clips" - The 'curse' of LaBonte - RTS]
En mars 1972, le curling a vécu l'un des plus fameux épisodes de son histoire lors de la finale du Championnat du monde de Garmisch-Partenkirchen. Celui-ci est resté dans les mémoires sous le nom de la malédiction de LaBonte.

Dernière pierre, dixième end. Le Canada du skip Orest Meleschuk est en difficulté mais il lui reste ce "marteau". Invaincu dans le tournoi et grand favori, il est mené 9-7 par les Américains de Robert LaBonte. Cigarette au bec, "The Big O" lâche sa pierre.

Elle termine sa course apparemment quelques centimètres derrière une pierre américaine. Les Yankees lèvent les bras. Le skip LaBonte saute de joie... mais chute et fait bouger la pierre canadienne. Les Canadiens protestent et obtiennent le deuxième point*. C'est 9-9, puis 10-9 pour le Canada après un end supplémentaire.

Furieux, LaBonte maudit le Canada et annonce qu'il ne sera pas champion du monde durant dix ans. Sa malédiction n'en durera que huit mais est demeurée dans l'histoire.

sda/lper

Publié Modifié

*Point de réglement et de discorde

Une règle stipule que les équipes doivent s'entendre sur le résultat d'un end avant de débarrasser les pierres. Les Canadiens ont fait valoir qu'ils n'ont pu se mettre d'accord avec les Américains avant que leur pierre ne soit malencontreusement bougée et ont, conformément au réglement, obtenu le deuxième point qui leur a permis d'égaliser. Cette conduite a été jugée déloyale par LaBonte.