Modifié

Basket: Union Neuchâtel se relance face à Genève

Le Neuchâtelois Jules Richard AW, au centre, aux prises avec les Genevois Chace Michael Stanback (à g.) et Dusan Mladjan. [Christian Brun - Keystone]
Le Neuchâtelois Jules Richard AW, au centre, aux prises avec les Genevois Chace Michael Stanback (à g.) et Dusan Mladjan. [Christian Brun - Keystone]
Union Neuchâtel est toujours en vie! Les hommes de Manu Schmitt, pourtant privés de Kuburovic (blessé au dos), ont remporté 70-66 l'acte IV de la finale de LNA et sont ainsi revenus à 3-1 dans la série (best of 7) contre les Lions de Genève.

Genève savait qu'il allait vivre l'enfer face à des Neuchâtelois au bord du précipice. Genève avait promis tout le sérieux et l'application possibles pour finir le travail sans suffisance. Mais Genève n'a pas toujours tenu parole et a perdu LA bataille qu'il ne fallait pas perdre, celle de l'intensité.

Il faut dire qu'Union a réussi à trouver un équilibre par définition fragile entre rester discipliné et emmener la rencontre sur le terrain de l'émotionnel. Or, poussés par un fervent public (1425 spectateurs), les hommes de Manu Schmitt ont mis le feu sans pour autant verser dans l'émotivité.

Tout le contraire des Lions, souvent agacés, frustrés, oubliant le plan de jeu pour tenter de forcer la décision sur des actions personnelles. Et ce sont justement ses individualités qui ont abandonné la formation d'Ivan Rudez mardi à la Riveraine.

Mladjan transparent, James craque

Exemple le plus frappant, celui de Dusan Mladjan, considéré comme le meilleur joueur évoluant en Suisse mais méconnaissable en première mi-temps, avec un 0 sur 7 aux tirs et un 1 sur 2 aux lancers-francs (7 points au final). Maladroit aux shoots, dominé sous le panier (38 rebonds contre 50 à Union), Genève est tombé sur plus motivé que lui - "une bonne leçon pour le prochain match", dixit Steeve Louissaint -, même s'il a cru au hold-up quand Stanback a inscrit trois paniers à trois points coup sur coup pour lui donner l'avantage 59-55 à la 38e.

 Seulement, comme un symbole, c'est le meilleur marqueur des Lions Juwann James qui a "tué" son équipe en manquant deux lancers-francs dans la dernière minute, alors que le score était de 64-63 en faveur d'Union. Dans la foulée, à 34 secondes du terme de la rencontre, Day a donné trois longueurs d'avance aux siens et ainsi définitivement assommé les Genevois.

Deuxième balle de match pour Genève, deuxième balle de survie pour Neuchâtel, samedi au Pommier (17h30).

si/fg

Publié Modifié

Finale (19.05)

Union NE - GE Lions 70-66 (28-23)
best of 7: 1-3

Acte V: Union NE - GE Lions SA 17h30