Modifié

CIO: les JO d'été 2024 à Paris, ceux de 2028 à Los Angeles

Comme à l'école des fans, tout le monde a gagné. Les maires de Paris (à gauche) et de Los Angeles (à droite) aux côtés du président du CIO Thomas Bach. [Fabrice Coffrini - AFP]
Comme à l'école des fans, tout le monde a gagné. Les maires de Paris (à gauche) et de Los Angeles (à droite) aux côtés du président du CIO Thomas Bach. [Fabrice Coffrini - AFP]
Le Comité international olympique a officialisé mercredi à Lima l'attribution des Jeux olympiques 2024 à Paris et de l'édition suivante, en 2028, à Los Angeles au terme d'un vote à mains levées à l'unanimité validant l'accord trouvé entre les deux villes. Les deux villes organiseront pour la troisième fois les JO. Paris avait été l'hôte en 1900 et 1924, Los Angeles en 1932 et 1984.

Les deux métropoles étaient à l'origine candidates pour l'édition 2024. Comme Hambourg, Rome et Budapest. Après le renoncement de ces dernières, le CIO a oeuvré pour organiser, à Lima, une double attribution, 2024 et 2028, afin de ne pas éliminer l'une de ces "deux excellentes candidatures", selon le président de l'instance, Thomas Bach.

En juillet, alors que la capitale française restait inflexible sur 2024, Los Angeles avait renoncé à cette édition pour reporter sa candidature sur 2028.

Les 84 membres du CIO présents au Pérou ont tous validé cette répartition qui rassure l'institution olympique confrontée à une pénurie de candidatures. Au terme de l'accord tripartite conclu entre les deux villes et le CIO, Los Angeles recevra 1,8 milliard de dollars (1,5 milliard d'euros), soit 100 millions de plus que la capitale française.

afp/alt

Publié Modifié

Promesse de Jeux modestes

Les deux comités de candidature ont promis des Jeux modestes, reposant majoritairement sur les infrastructures existantes et dotés de budgets nettement inférieurs à ceux observés sur les dernières éditions: 6,6 milliards d'euros pour Paris, pour 4,5 milliards à Los Angeles, alors que les Jeux de Londres 2012 et de Rio 2016 avaient dépassé les 11 milliards de dépenses.