Modifié

Nino Schurter, un guidon qui vaut de l'or

Avec Roger Federer et Fabian Cancellara, Nino Schurter représente l'une des meilleures chances de médailles suisses à Londres. [Laurent Gillieron - Keystone]
Avec Roger Federer et Fabian Cancellara, Nino Schurter représente l'une des meilleures chances de médailles suisses à Londres. [Laurent Gillieron - Keystone]
Avec Roger Federer et Fabian Cancellara, Nino Schurter (26 ans) est l'une des meilleures chances de médailles helvétiques aux JO, si ce n'est la principale, si l'on se fie à ses résultats 2012...

Assuré de son ticket pour Londres dès l'automne dernier grâce à sa deuxième place aux Mondiaux de Champéry, le Grison a "tout cassé" cette année sur le "circuit", s'imposant comme l'an dernier dès l'ouverture, à Pietermaritzburg/RSA, puis signant ensuite deux autres victoires, en 6 manches disputées!

Le champion du monde 2009 est ainsi tout proche de fêter une 2e Coupe du monde, après 2010, alors que ce n'était même pas son objectif!

Très attendu, Nino Schurter a mis tous les atouts dans sa manche pour le rendez-vous du 12 août prochain. De quoi ramener une médaille, et pourquoi pas la plus belle...

"La forme est là depuis le début de la saison"

RTSsport.ch: A deux semaines du coup d'envoi des Jeux olympiques, la forme semble être là, au vu de vos résultats... Qu'allez-vous faire jusqu'aux Jeux?

Avec Roger Federer et Fabian Cancellara, Nino Schurter représente l'une des meilleures chances de médailles suisses à Londres. [Clement Allard - Keystone]
Avec Roger Federer et Fabian Cancellara, Nino Schurter représente l'une des meilleures chances de médailles suisses à Londres. [Clement Allard - Keystone]
NINO SCHURTER: La forme est effectivement là, et ce depuis le début de la saison, et même si j'ai dû manquer l'épreuve de La Bresse, fin mai, en raison d'une grippe intestinale. Après mon succès au Mont-St-Anne, le 23 juin, j'ai fait l'impasse sur Wyndham/USA une semaine plus tard pour suivre un camp d'entraînement en altitude en Engadine. Tout se passe donc pour le mieux, j'en suis ravi. Et le 28 juillet (réd: 2 jours après le début des JO!), nous aurons encore la finale de la Coupe du monde à Val d'Isère, puis ce sera place aux Jeux!

RTSsport.ch: Justement, le 28, vous jouerez la victoire au général de la Coupe du monde, dont vous occupez la tête depuis le début de la saison. Est-ce un objectif ou lèverez-vous le pied en vue des Jeux?

NINO SCHURTER: Mon but était d'utiliser la Coupe du monde comme une préparation pour les JO. Et, malgré mes impasses à La Bresse et Wyndham, je suis en position pour l'emporter, comme en 2010. Ce n'était pourtant pas un objectif cette année, et je ne vais pas tout risquer. Mais gagner est bon pour la confiance!

RTSsport.ch: Revenons aux Jeux. L'expérience de Pékin (3e) va-t-elle vous aider?

Troisième à Pékin, Schurter rêve de l'or à Londres. [Valentin Flauraud - Reuters]
Troisième à Pékin, Schurter rêve de l'or à Londres. [Valentin Flauraud - Reuters]
NINO SCHURTER: Pour un jeune, déjà connaître tout ce bastringue olympique est un avantage. Il est facile de vite perdre beaucoup d'énergie pour des détails. Pour moi, toutes ces allées et venues, ce ne seront pas des nouveautés. Aux Jeux, le sommet dans la carrière de chaque athlète, les distractions sont possibles et surtout nombreuses. Tu as vite tendance à t'égarer, à perdre ta concentration. Et c'est aussi de l'énergie qui file.

En plus, sur une Coupe du monde, tu n'as pas tous ces contrôles de sécurité! Franchement, si tu n'as pas déjà vécu ça une fois, tu peux vite t'énerver et sortir de ta bulle. Donc de savoir que j'ai bien géré ça à Pékin m'aide, oui.

"Très nerveuse, la piste de Londres me convient bien"

RTSsport.ch: Un mot sur la piste londonienne de Hadleigh Farm, 100% inédite?

NINO SCHURTER: J'ai déjà pu y rouler deux fois.

. Elle a été construite sur un terrain riche en collines, 50 km au nord-est de Londres. Ce qui est différent par rapport à une Coupe du monde, c'est que cette piste n'existe que depuis peu de temps. Mais je vous avoue qu'elle me convient bien. Elle est très nerveuse, avec d'incessantes montées et descentes. Il y a très peu de secteurs de "récupération", et beaucoup de petits passages très techniques. Il faut donc être un coureur assez costaud et puissant. Ca va donc me convenir!

RTSsport.ch: L'Angleterre est réputée pour ses pluies. Un terrain mouillé changerait la donne, non?

NINO SCHURTER: En août, il ne pleut normalement pas beaucoup à Londres... Mais on a testé toutes sortes de pneus!

"Contrôler tel ou tel adversaire serait dangereux"

RTSsport.ch: Le fait que ce soit un tracé où vous n'avez jamais roulé en course "officielle" change-t-il quelque chose?

NINO SCHURTER: Non, car nous avons aussi toujours de nouvelles épreuves en Coupe du monde. Il faut juste bien l'apprivoiser, ce que nous aurons le temps de faire en arrivant 5-6 jours avant sur place. En plus, tous les coureurs seront à la même enseigne!

Schurter se méfiera tout particulièrement du Français Julien Absalon, double champion olympique. [Mathieu Belanger - Reuters]
Schurter se méfiera tout particulièrement du Français Julien Absalon, double champion olympique. [Mathieu Belanger - Reuters]
RTSsport.ch: Julien Absalon, double champion olympique en titre, vise un triplé inédit. Est-ce votre adversaire no1?

NINO SCHURTER: Ce sera bien sûr un homme très dangereux, tout comme Jaroslav Kulhavy/CZE, champion du monde en titre et no1 mondial. Mais n'oublions pas Burry Stander/RSA, Manuel Fumic/GER ou encore José Antonio Hermida/ESP. Il y a beaucoup de coureurs qui peuvent viser la victoire. Mais franchement, le plus dangereux, ce serait de se concentrer sur tel ou tel adversaire, de vouloir le contrôler. La course peut vite t'échapper si tout ne se passe pas comment tu as pu le prévoir. En VTT, il faut de toute façon avoir plusieurs stratégies en tête... Moi, je vais donc me concentrer sur moi-même, et me préparer du mieux possible.

RTSsport.ch: En Suisse, vous êtes considéré comme une énorme chance de médaille...

NINO SCHURTER: Et ça me réjouit! C'est la preuve que je travaille bien. Après, ça amène un peu de pression, c'est certain, mais ça me rend aussi plus fort, m'apporte une grande confiance.

"Swiss Olympic m'a fait un énorme cadeau"

RTSsport.ch: Vous avez été le premier athlète sélectionné pour Londres par Swiss Olympic, en automne dernier. Un avantage?

NINO SCHURTER: Oh oui, surtout qu'en Suisse, nous avons beaucoup de coureurs qui peuvent prétendre à une sélection. Il suffit d'un peu de poisse lors de la 1ère épreuve Coupe du monde, d'une course manquée à cause d'un refroidissement et tout part de travers. Tu peux courir toute la saison après cette sélection, et la rater. Me serais-je qualifié sans ma 2e place aux Mondiaux de Champéry? Swiss Olympic m'a fait un énorme cadeau. J'ai ainsi pu me préparer sereinement durant l'hiver. J'ai aussi pu aborder la saison de Coupe du monde sans pression. Et c'est sûrement pour cela que j'ai réussi ces résultats!

RTSsport.ch: Vous n'avez également laissé aucun détail au hasard en vue des Jeux: vous vous êtes fait opérer des voies respiratoires, avez bénéficié d'un nouveau vélo,...

NINO SCHURTER: J'ai essayé de faire tout ce que je pouvais pour mettre toutes les chances de mon côté. On verra bien si le chemin choisi était le bon!

Schurter l'a dit: au soir du 12 août, il se voit... fêter sa médaille! [Laurent Gillieron - Keystone]
Schurter l'a dit: au soir du 12 août, il se voit... fêter sa médaille! [Laurent Gillieron - Keystone]
RTSsport.ch: Parlez-nous de ce nouveau vélo!

NINO SCHURTER: C'est assurément l'une de mes meilleures armes. Il est parfaitement taillé pour le parcours des JO, pour moi et ma façon de "piloter". Sans entrer dans les détails, c'est un vélo qui a été spécialement développé pour moi et que les autres coureurs ne peuvent pas encore avoir. C'est évidemment un sacré avantage, mental également.

RTSsport.ch: A part ça Nino, vous ferez quoi au soir du dimanche 12 août?

NINO SCHURTER: Je fêterai ma médaille, bien sûr (il éclate de rire)!

RTSsport.ch: Aurez-vous tout de même l'occasion d'aller voir autre chose aux Jeux?

NINO SCHURTER: Malheureusement, ma course se disputera le dernier jour des Jeux. C'est dommage, car je ne verrai ainsi pas grand-chose. On arrivera bien à Londres une semaine avant, mais avec l'esprit totalement sur notre course...

Propos recueillis par Daniel Burkhalter

Publié Modifié