Modifié

La campagne olympique débute à Bâle

Steve Guerdat avait déjà impressionné à Genève avec sa jument Nasa.  [GEORGIOS KEFALAS - Keystone]
Steve Guerdat avait déjà impressionné à Genève avec sa jument Nasa. [GEORGIOS KEFALAS - Keystone]
Le CSI de Bâle sera dès jeudi "La Mecque" du cheval. Les meilleurs cavaliers du monde seront présents sur les bords du Rhin pour s'affronter, notamment dans le GP de dimanche, l'épreuve la mieux dotée au monde. Pour les Suisses, cette compétition lancera la campagne pour les Jeux olympiques de Londres.

Le jeune mais extrêmement prestigieux CSI de Bâle débute jeudi et lance, pour bon nombre de cavaliers suisses, la saison olympique. Une saison où le plus grand défi sera d'amener les meilleures montures du pays au sommet de leur forme cet été à Londres.


Des chevaux de premier rang, il n'en faudra pas seulement en août, mais déjà dès jeudi sur les bords du Rhin, pour pouvoir faire face à la très forte opposition internationale annoncée. Lors de ce concours 5 étoiles, pas moins de 9 épreuves compteront pour le classement mondial (un record). Vingt membres du top 25 seront présents pour se disputer les 930 000 francs de dotation globale, dont 450 000 francs uniquement pour le Grand Prix de dimanche (150 000 pour le vainqueur), le GP indoor le mieux doté au monde. Le budget total de la manifestation s'élève à un peu plus de 3 millions de francs.


Steve Guerdat cherchera à faire franchir un nouveau palier à sa jument Nasa, sur laquelle il avait surpris son monde dans le GP du vendredi du dernier CHI de Genève. Quinze autres Suisses seront engagés à la Halle St-Jacques. Pius Schwizer, bien sûr, sera de la partie. Le no 4 mondial montera d'ailleurs son cheval de pointe Carlina. Janika Sprunger, Beat Mändli, Martin Fuchs, Clarissa Crotta, Werner Muff, Claudia Gisler et le champion de Suisse Hansueli Sprunger, par ailleurs directeur sportif du concours, pourront également tenter de s'illustrer à Bâle.


si/ag


Publié Modifié