Modifié

Les triathlètes suisses ont Londres dans le viseur

Le quatuor Wild, Ryf, Spirig (absente en Australie en raison d'une blessure) et Riederer portera les espoirs suisses cette saison. [Laurent Gillieron - Keystone]
Le quatuor Wild, Ryf, Spirig (absente en Australie en raison d'une blessure) et Riederer portera les espoirs suisses cette saison. [Laurent Gillieron - Keystone]
Dimanche en Australie, le rideau se lèvera sur une nouvelle saison de triathlon avec en point de mire l'obtention d'un ticket pour les JO de Londres 2012. Les Suisses ont mis toutes les chances de leur côté pour briller.

La Série mondiale reprend ses droits dimanche à Sydney, avec les JO de Londres 2012 en toile de fond. Les triathlètes suisses effectuent un pèlerinage sur les terres des exploits de 2000, lorsque Brigitte McMahon et Magali Di Marco avaient conquis l'or et le bronze pour l'apparition du triathlon dans le programme olympique.


Onze ans plus tard, c'est à nouveau dans le camp féminin que se trouve le plus sûr espoir de médaille olympique. Mais la vice-championne du monde et double championne d'Europe Nicola Spirig est la grande absente de cette manche australienne. Victime d'une fracture de fatigue à un tibia qui l'empêche de courir, la Zurichoise retrouvera plus tard dans la saison une Série qui désignera pour la troisième fois les champions du monde au terme de la finale de Pékin (10/11 septembre).


Atouts en mains

La délégation helvétique aura néanmoins son mot à dire dans des courses australiennes où les champions olympiques (Jan Frodeno et Emma Snowsill) ainsi que les champions du monde en titre (Javier Gomez et Emma Moffatt) seront de la partie. Les Helvètes ont mis tous les atouts de leur côté: Daniela Ryf, Melanie Annaheim, Sven Riederer, Ruedi Wild et Marc Ivan De Kaenel se sont préparés en Australie, alors que Reto Hug et Nicola Spirig qui poursuivra sa préparation en Australie par la suite se sont exilés en Thaïlande.


Sven Riederer, Daniela Ryf et Ruedi Wild, qui ne cesse de progresser, semblent être les plus sûrs espoirs de réussite. "Le parcours est très exigeant, prévient le coach national Iwan Schuwey. Le circuit de vélo est accidenté et comporte de nombreux virages à 180 degrés. Il sera primordial d'être bien placé, surtout dans la zone de changement." La lutte pour les tickets olympiques battra son plein durant cette Série mondiale.


La finale 2010, toutes les épreuves de la série 2011, les courses de Coupe du monde ainsi que les Européens 2011 (25 juillet à Pontevedra/ESP) et 2012 (21 avril à Eilat/ISR) font partie des 14 épreuves qualificatives. Les six meilleurs résultats de la première période de qualification (1er juin 2010-31 mai 2011) et les huit meilleurs de la seconde (jusqu'au 31 mai 2012) seront pris en compte.


si/lper


Publié Modifié

Série mondiale 2011

Le programme

10 avril Sydney
14 mai Yokohama
4/5 juin Madrid
18/19 juin Kitzbühel
16/17 juillet Hambourg
6/7 août Londres
10/11 septembre Pékin (finale).

Dotation

150 000 dollars au total par manche, 500 000 dollars pour le classement général.

Répartition

18 000 dollars pour le vainqueur d'une manche, 55 000 dollars pour le vainqueur de la Série.