Modifié

Cancellara sportif de l'année

Fabian Cancellara est récompensé pour son année faste. [Keystone]
Fabian Cancellara est récompensé pour son année faste. [Keystone]
Vainqueur notamment du contre-la-montre olympique et de Milan-Sanremo, Fabian Cancellara a été désigné sportif suisse de l'année lors des Sports Awards.

Fabian Cancellara est le meilleur sportif du pays. Titré à Pékin
et victorieux de Milan - San Remo, le cycliste bernois a devancé
Roger Federer. Ce verdict était attendu dans la mesure où le
tennisman bâlois n'a pas obtenu en 2008 les mêmes résultats que les
années précédentes.

Récompensé en 2006 et 2007, Roger Federer concède sa deuxième
«défaite». Devancé de manière presque aberrante par Tom Lüthi en
2005, Roger Federer ne remettra pas en question le choix des
journalistes et des téléspectateurs. Fabian Cancellara, celui que
l'on surnomme «Spartacus» dans le peloton, méritait mille fois ce
sacre aux Credit Suisse Sports Awards organisés pour la première
fois à Bâle et dont la cérémonie n'a pas, une fois encore, vraiment
défendu la cause du trilinguisme.

De San Remo à Pékin en passant par le Tour

Fabian Cancellara a entamé sa saison en remportant Milan - San
Remo. Il s'est imposé à sa manière en plaçant une attaque
irrésistible juste avant la flamme rouge. Cinq mois plus tard à
Pékin, il surgissait cette fois presque de nulle part pour gagner
la médaille de bronze de la course en ligne.

Mais c'est dans l'exercice contre le chronomètre qu'il allait
donner sa pleine mesure. Il gagnait le titre olympique du
contre-la-montre en balayant toute l'opposition. Entre la victoire
de San Remo et les deux médailles de Pékin, il fut, ne l'oublions
pas, un coéquipier très précieux pour l'Espagnol Carlos Sastre dans
sa conquête du Tour de France.

La surprise Kaeslin

jo2 [Keystone]jo2 [Keystone] Chez les dames, la victoire de la
gymnaste Ariella Kaeslin devant Sarah Meier et Karin Thürig
constitue une relative surprise. Exclue du cadre national pour les
Championnats d'Europe 2007, la Lucernoise a répondu de la plus
belle des manières à ses détracteurs: une quatrième place au saut
aux Championnats d'Europe de Clermont-Ferrand avant de signer un
véritable exploit aux Jeux. A Pékin, elle était finaliste du
concours multiple et cinquième du saut. Depuis Romi Kessler dans
les années quatre-vingt, jamais une gymnaste suisse n'avait dégagé
un tel charisme.

Roger Federer a, toutefois, été honoré avec le titre par équipes
qu'il partage, bien sûr, avec Stanislas Wawrinka. Les deux hommes
ont remporté le tournoi de double à Pékin. Leur grand mérite fut
d'éliminer en demi-finale les jumeaux Bob et Mike Bryan. Une paire
que le Bâlois et le Vaudois devraient retrouver en mars prochain à
l'occasion du match tant attendu Etats-Unis - Suisse de Coupe
Davis.

Consolation pour Aschwanden

Barré par Fabio Cancellara et Roger Federer, Sergeï Aschwanden
s'est très vite consolé avec la désignation de l'entraîneur de
l'année qui est revenue à son coach, l'Allemand Leo Held. Les deux
hommes ont collaboré pendant douze ans. Ils ont couronné leur
aventure par le bronze remporté par le judoka vaudois à
Pékin.

La récompense de la révélation de l'année n'a pas échappé à Lara
Gut. La skieuse tessinoise de 17 ans avait fait une entrée
renversante en Coupe du monde en février dernier en terminant 3e à
St-Moritz pour sa première descente sur le circuit, malgré une
chute dans le schuss final.

Enfin, Heinz Frei a, à 50 ans, été désigné pour la neuvième fois,
la première depuis 1999, meilleur représentant du sport handicap de
l'année. Le Soleurois a cueilli deux médailles d'or aux
Paralympiques de Pékin.

si/kir

Publié Modifié

Les lauréats des Sports Awards 2008

Equipe de l'année:

Roger Federer et Stanislas Wawrinka

Entraîneur de l'année:

Leo Held

Sportif de l'année:

Fabian Cancellara

Sportive de l'année:

Ariella Kaeslin

Sportif handicapée de l'année:

Heinz Frei

Espoir de l'année:

Lara Gut

Portraits des lauréats

FABIAN CANCELLARA: Ce Bernois de 27 ans avait placé la barre très haut avant le contre-la-montre olympique. Résistant à la pression, il a décroché le titre à Pékin, 4 jours après une médaille de bronze surprise en ligne. Il avait fait un début de saison tonitruant, gagnant le Tirreno-Adriatico et Milan-Sanremo.

ARIELLA KAESLIN: La Lucernoise de 20 ans a tout pour devenir la coqueluche du public suisse. Ses résultats sont à l'avenant. Sa 5e place en saut de cheval à Pékin est le meilleur résultat d'une gymnaste helvétique depuis que les JO existent et éclipse les deux 5e places de Romi Kessler obtenues en 1984.

ROGER FEDERER/STANISLAS WAWRINKA: Deux grands noms du tennis qui ont formé un duo de choc aux Jeux olympiques. Franchissant les tours l'un après l'autre à Pékin, ils ont éliminé les jumeaux américains Bryan en 2 sets et vaincu les Suédois Simon Aspelin/Thomas Johansson dans un match au meilleur des 5 sets.

LARA GUT: Si le talent de la Tessinoise était reconnu, personne ne s'attendait à sa performance à sa première descente CDM. Le 2 février, elle chute dans le final de St-Moritz et finit les 50 derniers mètres sur le dos,ce qui ne l'empêche pas de monter sur le podium. Par la suite, elle s'est classée 2 fois 5e.

LEO HELD: L'ancien judoka et entraîneur allemand a pris en 1997 les fonctions d'entraîneur national à temps plein à la fédération suisse de judo. Près de douze ans après, lui et son meilleur protégé Sergei Aschwanden voient leurs efforts récompensés par une médaille de bronze bien méritée aux JO de Pékin.

HEINZ FREI: A 50 ans, le sportif en fauteuil roulant a réalisé sa meilleure saison.Aux Jeux paralympiques de Pékin, le Soleurois a enlevé la médaille d'or au contre-la-montre et dans l'épreuve sur route de handbike. Il a inscrit à son palmarès 14 médailles d'or en 13 participations aux Jeux paralympiques.