Modifié

Lea Sprunger: "Tokyo, en 2021, sera probablement ma dernière grande compétition"

Lea Sprunger quittera les tartans dans une année et demie. [Srdjan Suki - Keystone]
Lea Sprunger quittera les tartans dans une année et demie. [Srdjan Suki - Keystone]
Lea Sprunger, qui avait de toute manière déjà décidé que la saison 2021 serait la dernière de sa carrière, a confirmé qu'elle allait s'arrêter au terme de la prochaine saison. Mais elle entend mettre tous les atouts de son côté pour briller jusque-là. Ceci en dépit du contexte actuel.

"J'avais pris la décision, avec mon entraîneur et mon entourage, que la saison 2021 serait la dernière de ma carrière et que je la terminerai avec les Mondiaux d'Eugene, rappelle Lea Sprunger, 30 ans, dans un communiqué. Donc le report d'une année des JO de Tokyo ne change fondamentalement rien à mes plans, si ce n'est que je n'aurai très probablement plus de Mondiaux à disputer dans ma carrière, puisque ceux d'Eugene seront vraisemblablement déplacés à 2022."

Bien que consciente que le contexte actuel, dû à la pandémie du coronavirus, soit compliqué, l'athlète vaudoise entend bien mettre tous les moyens de son côté pour réussir lorsque le sport reviendra sur le devant de la scène. Elle s'en explique: "Certains disent que le sport n'est qu'un jeu, d'autres que le sport doit être récréatif, mais pour moi le sport est mon travail et la manière avec laquelle je gagne ma vie. Le maintien d'un niveau physique performant est absolument nécessaire pour continuer à pratiquer ma discipline de manière concurrentielle. Depuis quelques jours, je m'entraîne ainsi seule, sans coach, dans des lieux où je suis certaine de ne pas être en contact avec d'autres personnes."

Cette précision faite, Lea Sprunger se dit de tout coeur avec les personnes atteintes par le coronavirus. "Je soutiens bien évidemment les mesures mises en place et suis de tout coeur avec celles et ceux qui sont profondément touchés par cette pandémie et ses conséquences. Je contribue du mieux que je peux et à ma manière à ne pas contracter ni propager ledit virus."

ace

Publié Modifié

"Le flou total"

Concernant la suite de l'année, Lea Sprunger reste dans le brouillard. "C’est toujours le flou le plus complet, écrit-elle encore dans son communiqué. Je reste concentrée sur chaque entraînement, je continue à soigner chaque détail dans ma nutrition, ma récupération et ma préparation mentale afin d’être prête le jour J. Mais je ne sais pas quand ce jour J va arriver… Je vais donc continuer à me préparer au mieux dans le contexte actuel. Je suis certaine que cela pourra faire une différence au moment de concourir pour la prochaine médaille. En attendant, je souhaite à toutes et tous une bonne santé et également plein de courage pour affronter non seulement la période actuelle mais aussi un futur qui sera forcément difficile."

Kambundji vise les Européens

La sprinteuse Mujinga Kambundji a réagi au report des JO. "Je m'attendais à ça. C'était presque évident après tous les articles dans les médias ces derniers jours. Ce n'est pas un choc énorme pour moi." La Bernoise estime qu'il est d'abord urgent de résoudre le problème qui infecte la planète. "Pour moi, ça ne va pas changer grand-chose. Je vais continuer à m'entraîner. J'espère encore pouvoir disputer les Championnats d'Europe fin août à Paris même si nous n'avons aucune certitude qu'ils auront lieu. Je pense aussi à Athlétissima et au Weltklasse à Zurich et les meetings suisses." La médaillée de bronze du 200 m des Mondiaux de Doha espère effectuer sa rentrée le 25 mai à Bellinzone.