Modifié

JO 2020: "nous ne prendrons aucun risque pour la santé des participants", assure Christophe Dubi

Le Vaudois Christophe Dubi est le directeur exécutif des Jeux olympiques au CIO. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le Vaudois Christophe Dubi est le directeur exécutif des Jeux olympiques au CIO. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Alors que la pression s'intensifie sur le Comité international olympique pour le report des JO de Tokyo, prévus du 24 juillet au 9 août, Christophe Dubi, directeur exécutif des Jeux olympiques au CIO, s'est exprimé lors de l'émission Sport Première.

"Comme tout le monde, nous sommes inquiets. Les conditions sanitaires ne cessent d'évoluer au jour le jour. On a de bonnes nouvelles parfois. Comme ces dernières heures. Du Japon. Mais, ici, nous avons une situation dramatique", a expliqué le Vaudois de 51 ans.

Christophe Dubi: ''donner une date butoir, ce serait créer plus d'incertitudes'' [Keystone]
Christophe Dubi: ''donner une date butoir, ce serait créer plus d'incertitudes'' / RTS Sport / 10 min. / le 22 mars 2020

"Aucun risque"

Christophe Dubi a également évoqué la problématique du report. "Nous avons un groupe de travail qui comprend des experts de l'Organisation mondiale de la santé. Ce qu'ils nous disent aujourd'hui c'est qu'il est prématuré [ndlr: de décider]."

"Dans un contexte où la pression est forte, nous devons essayer de rassurer sur le fait que la santé de tous les participants est primordiale. Nous ne prendrons aucun risque à ce niveau-là."

Ecoutez ci-dessous l'analyse de notre correspondant au Japon Georges Baumgartner (sujet du 14 mars, Sport Première)

Le CIO et les organisateurs des Jeux Olympiques de Tokyo sont catégoriques cette semaine : les JO démarreront comme prévu le 24 juillet 2020. [Keystone]
JO - Tokyo 2020: il y a de plus en plus de doutes et d'incertitudes / RTS Sport / 7 min. / le 17 mars 2020

RTSsport

Publié Modifié

Le CIO consulte les comités nationaux olympiques

Le Comité international olympique consulte les différents comités nationaux olympiques par questionnaire sur l'impact de la crise du coronavirus sur la préparation aux Jeux. Le CIO leur demande notamment "comment les réglementations d'urgence en lien avec la COVID-19 limitent-elles l'entraînement et la préparation de vos athlètes?"