Modifié

JOJ 2020: Luc Roduit sur les traces des slalomeurs suisses

Luc Roduit a décroché le bronze vendredi en super-G. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Luc Roduit a décroché le bronze vendredi en super-G. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Luc Roduit fait partie des espoirs du ski suisse. Sélectionné pour les JOJ, le Bagnard n’a pas tardé à se révéler au grand public en s’offrant la médaille de bronze en super-G. Mais le meilleur reste peut-être à venir, puisque le Valaisan s’alignera lundi et mardi en géant et en slalom, ses disciplines de prédilection. RTSsport l’a rencontré au bas des pistes des Diablerets.
Luc Roduit sur les traces des slalomeurs suisses [RTS]
Luc Roduit sur les traces des slalomeurs suisses / RTS Sport / 1 min. / le 12 janvier 2020

Enfant de la montagne, Luc Roduit avait sa voie toute tracée. Né dans le Val de Bagnes d’un papa guide de montagne et d’une maman australienne, le jeune homme a chaussé les skis dès son plus jeune âge. "J’ai tout de suite adoré skier", s’enthousiasme-t-il.

Gamin, c’est devant les exploits de Didier Cuche qu’il s'est mis à rêver. "Comme toutes les personnes de mon âge",  sourit-il. Plus tard, c’est Justin Murisier, un Bagnard comme lui, qui l’inspire. "Quand j’étais petit, je l’adorais. J’admire tous les skieurs qui viennent de ma région. Je ne peux pas en choisir un en particulier, je les adore tous".

Vendredi, Luc Roduit a apporté au Valais sa première médaille dans ces JOJ en décrochant le bronze en super-G. Pourtant, c’est dans les disciplines techniques qu’il prend le plus de plaisir. "Le géant et le slalom sont mes disciplines de prédilection", confirme-t-il. "J’aime aller vite avec les pieds et mettre beaucoup d'énergie". La vitesse? "Trop passif pour moi", explique-t-il.

Si son goût pour la technique, c’est Marcel Hirscher qui le lui a donné, ce sont les slalomeurs suisses qui le font rêver aujourd'hui. "L’éclosion des Suisses en slalom a été la goutte d'eau qui a fait déborder le vase. Quand je les regarde à la télévision, cela me donne envie d’aller faire du slalom. J'adore cette discipline et j’ai beaucoup de plaisir à la regarder et à la pratiquer".

A bientôt 18 ans (il les fêtera le 1er mars), Luc Roduit doit concilier sport et études, comme beaucoup de ses camarades. Un équilibre pas toujours facile à trouver pour le jeune étudiant de l’école de commerce de Martigny. "J’ai un programme très spécial. J’ai les cours que le matin sauf le lundi où c’est toute la journée. Je dois parfois m’absenter durant des semaines, mais je m’organise pour rattraper mon retard. Je m’arrange avec mes professeurs et ça se passe bien, même si ce n’est pas toujours facile car je rate beaucoup l’école."

Les Diablerets, Floriane Galaud - @FlorianeGalaud

Publié Modifié

Luc Roduit: "Représenter mon pays, c’est magique"

"Les JOJ, c’est un grand événement. C’est tout plein d'athlètes qui s’unissent sous un même toit et qui partagent une même passion, le sport. Ces JOJ nous poussent un peu plus vers le monde professionnel et on goûte à cette magie olympique. Cela nous donne encore plus envie d’aller plus loin. Je suis très fier de représenter mon pays. C’est magique. Cela nous donne des ailes, mais il sera sans doute difficile de retourner à la réalité."