Modifié

JOJ 2020: les jumeaux Bussard à l'assaut des montagnes

Robin et Thomas Bussard défendront les couleurs de la Suisse en ski alpinisme. [F.Galaud - RTS]
Robin et Thomas Bussard défendront les couleurs de la Suisse en ski alpinisme. [F.Galaud - RTS]
Robin et Thomas Bussard défendent les couleurs de la Suisse en ski alpinisme lors des Jeux olympiques de la jeunesse. Un honneur et une grande fierté pour les jumeaux fribourgeois qui, l'année dernière, ont raflé pas moins de six médailles aux Mondiaux cadets... à Villars. C'est peu dire que dès samedi, tous les regards seront tournés vers les sommets enneigés de la station vaudoise.

C’est dans le petit train menant au Col de Bretaye que les frangins âgés de 17 ans se sont confiés à RTSsport en toute décontraction. Ce matin là, Robin et Thomas Bussard se sont levés aux aurores pour prendre part à leur dernier entraînement avant le début des compétitions. Dans le train les menant à la station vaudoise, l’excitation se lit sur leur visage juvénile. "On a hâte de courir", s’exclame Robin.

Ce qui nous plaît, c’est de nous entraîner tous les jours en montagne

Les frères Bussard défendront les couleurs de la Suisse en ski alpinisme. [Instagram Thomas Bussard - SRI]
Robin et Thomas Bussard

Depuis leur plus jeune âge, les deux frères partagent la même passion pour le ski alpinisme et la montagne. Il faut dire, qu'ils ont de qui tenir. "Notre papa a été deux fois champion de Suisse de ski alpinisme", explique Robin. "Notre maman faisait aussi beaucoup de montagne. C’est grâce à eux que nous avons pris goût pour la montagne. Un jour, on a participé à une course de ski alpinisme et on n’a jamais arrêté".

"Ce qui nous plaît, c’est de nous entraîner tous les jours en montagne, nous surpasser, sentir cette sensation de glisse à la montée comme à la descente, complète Thomas. On adore cette partie d’endurance dans les longues courses et l'explosivité dans les sprints."

Leur enthousiasme, tout comme leur gentillesse, est vite contagieux. Robin et Thomas ont les yeux qui pétillent lorsqu’ils évoquent leur discipline. Alors, la voir enfin intégrée au programme olympique, ça n'a pas de prix. "C’est un aboutissement pour notre sport. Être ici, c’est déjà est une victoire, s’exclame Thomas. Il n’y avait que deux places pour la Suisse donc avoir été choisi avec mon frère, c’est spécial. C’est un grand pas pour notre sport".

On pense pareil, on adore les mêmes choses

Les frères Bussard défendront les couleurs de la Suisse en ski alpinisme. [Instagram Thomas Bussard - SRI]
Robin et Thomas Bussard

Même enthousiasme pour Robin: "Les JO sont la référence dans le sport. C’est un honneur d’être les premiers à participer à des Jeux. C’est les Jeux de la jeunesse mais c’est quand même des olympiades. Notre génération rêve des Jeux olympiques traditionnels et on espère y être en 2026 à Cortina".

Ce qui frappe en écoutant Robin et Thomas parler, c’est leur unité. Avec eux, le "on" prend toujours le dessus sur le "je". "On pense pareil, on adore les mêmes choses", rigolent les jumeaux. Et même dans la compétition, le duo reste soudé. "C'est une force pour nous d'être jumeaux. Dans le sport, cela nous pousse, on s’entraîne tout le temps ensemble. On est liés même si nous sommes rivaux. Que ce soit lui ou moi qui gagne, c’est positif", conclut Robin avant que Thomas n'acquiesce d'un hochement de la tête.

Villars-sur-Ollon, Floriane Galaud - @FlorianeGalaud

Publié Modifié

Thomas: "Robin s'énerve plus vite que moi"

Pas facile de les distinguer au premier coup d’œil. Alors Thomas et Robin se prêtent de bonne grâce au jeu des différences. "Je pense que Robin est un poil plus grand ce qui veut dire aussi qu’il a quelques kilos en plus, plaisante Thomas. Autrement, il a le visage un peu plus carré. Mentalement, on est un peu pareil. Sauf qu’il peut être un peu plus rageux. Il s’énerve plus vite que moi."

Robin confirme les dires de son frère. "J’ai plus tendance à m’énerver, je perds vite mon calme. C’est ça la grande différence. Physiquement, on est presque les mêmes. pas grand monde nous reconnaît à part nos copines et nos parents".