Modifié

JOJ 2020: Mia Nuriah Freudweiler, la voix du Pakistan

Mia Nuriah Freudweiler court pour le Pakistan aux JOJ. [F.Galaud - RTS]
Mia Nuriah Freudweiler court pour le Pakistan aux JOJ. [F.Galaud - RTS]
A 16 ans, Mia Nuriah Freudweiler est l’unique représentante du Pakistan aux JOJ de Lausanne. Une grande fierté pour la jeune femme qui a grandi à Villars-sur-Ollon. C’est d’ailleurs au sommet des cabines du Roc d'Orsey que la Villardoue s’est confiée à RTSsport.

"Ca me fait bizarre de monter en cabine sans les skis", lance Mia dans un éclat de rire. La jeune gymnasienne du Burier, en congé ce jour-là, s'apprête à vivre un véritable conte de fées. Dans quelques jours, elle sera dans le portillon de départ pour défendre les couleurs du Pakistan - patrie de sa maman - en ski alpin. Des étoiles plein les yeux, elle évoque son rêve de participer pour la première fois à un tel événement. "C’est incroyable. Un rêve devenu une réalité. L'année passée, je n'aurais jamais cru être là où j'en suis aujourd'hui".

Petit retour en arrière: Mia Nuriah est âgée de 2 ans et demi lorsque ses parents la mettent sur les skis pour la première fois. "En habitant à Villars, je ne pouvais pas ne pas faire de ski", plaisante-t-elle. Très vite, elle intègre le ski club de Villars où elle apprend les bases de la technique avant de rejoindre, quelques années plus tard, les cadres de Ski-romand dont elle fait actuellement toujours partie. "Et maintenant, je suis une skieuse pakistanaise", sourit-elle fièrement.

Un message d'espoir

"J’ai saisi l'opportunité de skier pour le pays de ma maman car depuis toute petite, je rêve de participer à des JO ou à des JOJ. Je suis très fière de représenter le Pakistan car c'est une partie de moi. J'espère que cela va ouvrir des portes pour y développer le sport et le tourisme", explique la jeune skieuse. La station chère à son coeur n'a pas attendu son appel pour mettre sa pierre à l'édifice. "L'ancien télésiège du Chamossaire a été envoyé au Pakistan pour y être installé. Mon papa a également envoyé deux tonnes de matériel au Pakistan, des bâtons et des chaussures de ski notamment, afin d'encourager les gens à commencer le ski."

En participant à un tel événement, Mia Nuriah espère susciter des vocations. Surtout, elle souhaite transmettre un message d'espoir à toutes les jeunes femmes pakistanaises. "J'ai envie de leur dire de continuer à croire en leurs rêves. Même si elles passent par des moments difficiles, il ne faut pas abandonner et continuer à travailler".

L’occasion pour elle de rendre hommage à ses premiers supporters. "J'aimerais remercier mes parents car ils m'ont soutenu durant ces mois où je n'avais qu'un seul rêve: aller aux JOJ. Sans eux, je ne serais pas là aujourd’hui".

Mia Nuriah, la voix du Pakistan [RTS]
Mia Nuriah, la voix du Pakistan / RTS Sport / 2 min. / le 10 janvier 2020
 

Villars-sur-Ollon, Floriane Galaud - @FlorianeGalaud

Publié Modifié
Ses spécialités: le géant et le slalom. Je me sens plus à l’aise dans les disciplines de techniques même si je vais m'aligner en super-G et en combiné.

Son modèle: Mikaela Shiffrin. Elle est tellement positive. Même quand cela lui arrive de chuter elle se relève toujours. Elle travaille dur, je l'admire beaucoup.

Ses sponsors: Je n'ai pas de sponsors. Ce sont mes parents qui m'aident financièrement. Heureusement, je peux bénéficier de l'aide de Ski-romand.