Modifié

Athletissima: Kariem Hussein s'adjuge le 400 m haies

Hussein monte en puissance alors que les Mondiaux de Londres se rapprochent. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Hussein monte en puissance alors que les Mondiaux de Londres se rapprochent. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Kariem Hussein a remporté le 400 m haies d'Athletissima à Lausanne en 48''79. Le Thurgovien a fini comme un boulet pour coiffer l'Américain Byron Robinson, 2e à huit centièmes. C'est de loin son meilleur chrono de la saison.

La course avait été montée spécialement et n'était pas estampillée "Ligue de diamant", mais le niveau était élevé quand même. Ainsi l'Américain Michael Stigler, qui détient le 5e chrono mondial de l'année en 48''26, n'a pu faire mieux que 6e en 49''86. Et le double champion du monde, l'Américain Bershawn Jackson, a échoué au 4e rang en 49''04.

De bon augure avant Londres

Hussein, champion d'Europe 2014 à Zurich, monte ainsi en régime à un mois des Mondiaux à Londres. Il n'avait pas encore montré ce dont il était capable cette saison, en restant au-dessus des 49 secondes. Mais le porte-étendard suisse de l'athlétisme masculin sur piste a trouvé le bon rythme entre les obstacles, en remontant progressivement dès le deuxième virage.

"Je suis en forme, c'est la grande différence par rapport à la saison passée!", s'est-il réjoui. "Et je suis encore en phase de progression. Vous savez, je suis un rêveur. Et même si je ne suis pas le plus rapide du monde, je continue de bosser! Je cherche juste à m'améliorer... et on verra." Son record de Suisse est fixé à 48''45.

C'est la 2e fois que Hussein s'impose dans un des 2 meetings majeurs en Suisse, après le Weltklasse en 2015, une course qui n'était pas non plus labellisée Ligue de diamant. Le Vaudois Alain-Hervé Mfomkpa a terminé 8e en 51''45.

ats/bond

Publié Modifié

Van Niekerk impressionne

Van Niekerk était très attendu pour son grand retour sur le tour de piste, un an après son triomphe et son record du monde (43''03) des Jeux de Rio. Le Sud-Africain n'a pas déçu. Il a produit son effort dans la ligne opposée pour finir tout en maîtrise et même en roue libre sur les 10 derniers mètres. Il s'impose en 43''62, meilleure performance mondiale de l'année mais surtout record du meeting. Ce fait est tout sauf anodin si l'on sait que l'ancien record du stade était détenu par Michael Johnson depuis 1996 en 43''66, un temps que l'Américain avait établi juste avant son doublé 200-400 m aux JO d'Atlanta.

Van Niekerk avait déjà chipé à la "loco de Waco" ses records du monde du 300 m et du 400 m, il lui ravit désormais la suprématie à Lausanne. C'est certes moins important, mais cela démontre que l'athlète du Cap, qui brille aussi sur 100 et 200 m, a peut-être l'étoffe d'une superstar comme Bolt.

Justin Gatlin plus fort que la jeune génération

Justin Gatlin retrouve la forme au bon moment. "Le Guépard", 35 ans, a encore dominé la jeune génération pour remporter le 100 m en 9''96. "Je prends du plaisir à être le plus régulier possible sur les courses", a dit l'Américain, qui a soufflé la victoire pour un centième à l'Ivoirien Youssef Ben Meité.

Gatlin a été applaudi assez chaleureusement par le public, qui estime visiblement qu'il a assez payé (quatre ans de suspension pour dopage) et qu'il ne mérite plus d'être vu comme un pestiféré.

Wanders abandonne sur le 5000 mètres

Etouffé par le rythme endiablé, par une température de 25 degrés, l'espoir genevois Julien Wanders a abandonné à deux tours de l'arrivée d'un 5000 m somptueux.

Cette épreuve transformée en "trials" éthiopiens (sélections pour les Mondiaux) a permis à Muktar Edris de faire valoir sa pointe de vitesse finale pour l'emporter 12'55''23. Il ravit au quadruple champion olympique Mo Farah la meilleure performance mondiale de l'année.