Modifié

Accusé de meurtre, Oscar Pistorius a été libéré sous caution

Oscar Pistorius devra revenir au tribunal de Pretoria le 4 juin. [Siphiwe Sibeko - Reuters]
Oscar Pistorius devra revenir au tribunal de Pretoria le 4 juin. [Siphiwe Sibeko - Reuters]
Le juge sud-africain Desmond Nair a décidé vendredi de libérer sous caution Oscar Pistorius, accusé du meurtre de sa petite amie, dans l'attente du procès fixé au 4 juin prochain. L'athlète est ressorti libre du tribunal.

La justice sud-africaine a ordonné vendredi la libération sous caution (fixée à 85'000 euros) d'Oscar Pistorius. Le juge a passé outre l'opposition des procureurs, qui accusent Pistorius d'avoir tué sa compagne de sang froid.

Le champion handisport sud-africain a fondu en larmes vendredi, devant le tribunal de Pretoria, quand le juge Desmond Nair, a commencé à lire sa décision. Il est ensuite ressorti libre du tribunal, dans un véhicule avec des membres de sa famille.

Coupable de meurtre avec préméditation

Oscar Pistorius, 26 ans, qui est détenu dans un commissariat de police de Pretoria, affirme qu'il a tué son amie Reeva Steenkamp par erreur, pris de panique alors qu'il l'a prise pour un cambrioleur caché dans les toilettes, dans la nuit du 13 au 14 février.

L'accusation soutient qu'Oscar Pistorius est coupable de meurtre avec préméditation. La défense arguait pour sa part que l'athlète star du monde paralympique et olympique est trop célèbre pour avoir la moindre chance de se soustraire aux poursuites judiciaires en fuyant le pays.

Sa compagne, dont le corps a été découvert dans la salle de bain de leur maison de Pretoria, a été touchée à la tête, au bras et à la hanche. Les procureurs s'appuient notamment sur le récit de témoins qui ont dit avoir entendu des cris.

ats/pym

Publié Modifié