Modifié

Irene Pusterla en finale de la longueur

Grâce à Pusterla, la délégation suisse s'offre une première finale. [Matt Dunham

 - Keystone]
Grâce à Pusterla, la délégation suisse s'offre une première finale. [Matt Dunham - Keystone]
Les Championnats d'Europe à Helsinki ont bien débuté pour les Suisses. Irene Pusterla s'est qualifiée pour la finale du saut en longueur en sortant 8e des qualifications avec un bond à 6m44.

Réussir une bonne performance à 9h du matin dans une discipline où l'explosivité joue un rôle essentiel n'est jamais évident. Pusterla était soulagée d'avoir tiré son épingle du jeu, se qualifiant pour sa première grande finale internationale en plein air: "Je suis vraiment contente! Les conditions étaient difficiles, avec un vent changeant", a observé la recordwoman de Suisse, qui est allée crescendo dans ses sauts (6m02, 6m34 puis 6m44).


La mesure n'a rien d'exceptionnel mais doit être mise en perspective en regard des problèmes rencontrés par presque toutes les concurrentes. Ainsi, la championne d'Europe en titre, la Lettone Ineta Radevica, n'a pas sauté plus loin que Pusterla (6m44 également). Seules trois athlètes ont obtenu la qualification automatique (limite à 6m65). Les neuf autres qualifiées ont été repêchées.


Une finale à suspense

La finale, jeudi à 16h25 (heure suisse), s'annonce serrée, avec la Française Eloyse Lesueur dans le rôle de favorite. Les conditions seront les mêmes pour toutes, avec un seul sautoir, contrairement aux qualifications où les athlètes ont concouru sur deux installations opposées (Pusterla ayant hérité de la moins propice).


Sur 400 m haies, le Thurgovien Kariem Hussein, pour ses grands débuts, s'est qualifié pour les demi-finales de jeudi. En 50''94, il a frôlé son record personnel (50''86) en faisant longtemps la course en tête dans sa série malgré son couloir extérieur (le 8) très défavorable.


Sprinters suisses stoppés en demi-finales

Les sprinters, sur le 100 m, ont effectué une sorte de tour de chauffe avant le relais. Reto Amaru Schenkel et Rolf Fongué ont franchi les séries mais leur parcours s'est logiquement arrêté en demi-finales. Leurs performances (10''38 puis 10''48 pour Schenkel, 17e, 10''53 puis 10''50 pour Fongué, 18e) furent insuffisantes. Une réaction s'impose pour le 200 m (Schenkel) et le 4 x 100 m (Schenkel et Fongué). Côté féminin, Mujinga Kambundji a été sortie en séries en 11''68 (27e).


La première journée du décathlon s'est bien passée pour Jonas Fringeli. Le Jurassien pointe au 15e rang avec 3968 points, en avance de 21 points sur son record. "Je n'ai pas réussi d'exploit mais j'ai été constant. En fin de journée, les derniers mètres de mon 400 m ont quand même été durs", a dit le néophyte, qui a progressé au poids (13m28) et en longueur (7m04). L'enjeu pour Fringeli, qui dispute son deuxième décathlon en dix jours, sera de bien récupérer pour la seconde journée.


si/alt


Publié Modifié

Zurich 2014 présent en force

Les organisateurs de Zurich 2014, les Championnats d'Europe qui auront lieu dans deux ans sur les bords de la Limmat, ont envoyé une maxi-délégation de 33 personnes à Helsinki. Ces représentants sont en repérage, à l'affût des erreurs à ne pas commettre et des qualités dont ils peuvent s'inspirer dans la mise sur pied de joutes européennes.

Deux ans avant l'événement, le comité d'organisation zurichois occupe déjà largement le terrain. Il multiplie les activités de promotion et les contacts tous azimuts, sous la houlette de Patrick Magyar, également patron du meeting Weltklasse, et du directeur sportif Alain Blondel, ancien champion d'Europe français du décathlon.

L'aréopage zurichois prévoit, pour 2014, l'engagement de 80 à 90 bénévoles uniquement pour la communication et les médias. Un des objectifs sera de remplir le stade du Letzigrund durant toute la semaine de compétitions, en veillant également à créer de l'ambiance dès les séries le matin.