Modifié

Tokyo 2020 - Athlétisme: Alex Wilson, suspendu, n'ira pas aux JO

Alex Wilson lors des séries qualificatives aux Championnats du Monde de Doha. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Alex Wilson lors des séries qualificatives aux Championnats du Monde de Doha. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
La chambre ad hoc du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) a suspendu provisoirement Alex Wilson pour une violation présumée des directives antidopage. Par conséquent, le sprinter ne participera pas aux Jeux olympiques de Tokyo.

Le recordman de Suisse du 100 et du 200 m a été contrôlé positif lors d'un test hors compétition réalisé par Antidopage Suisse le 15 mars dernier, écrit mercredi Swiss Athletics. Des traces de trenbolone, un stéroïde anabolisant synthétique de la famille de la nandrolone, et des métabolites ont été détectés.

Le trenbolone est totalement interdit, quelles que soient les quantités décelées. Antidopage Suisse a suspendu provisoirement l'athlète le 28 avril, suite à quoi Wilson a fait opposition. Il a déclaré que son contrôle positif résultait de la consommation de viande de boeuf contaminée, "bourrée de toutes sortes de trucs", a-t-il dit mercredi.

Alex Wilson a récemment fait les gros titres après avoir été crédité de 2 chronos hallucinants lors d'un meeting aux Etats-Unis (9''84 sur 100m, un temps qui aurait été synonyme de record d'Europe, et 19''89 sur 200m). Ces 2 performances n'ont pas été homologuées en raison de l'absence d'un système d'information du départ.

ats/tzing

Publié Modifié

Wilson veut voir Paris

"En tous les cas, je compte être présent aux Jeux de Paris en 2024", a affirmé Alex Wilson. "Ces derniers jours ont été un enfer", a-t-il ajouté, en référence aussi à l'annulation, pour problèmes de chronométrage notamment, de ses temps canon sur 100 et 200 m (9''84 et 19''89) enregistrés il y a dix jours dans un petit meeting aux Etats-Unis. "Je ne suis pour rien dans cette affaire, ce n'est pas moi qui chronométrais", a-t-il encore observé.