Modifié

Ligue de diamant: Ajla Del Ponte sous les feux de la rampe

Del Ponte réalise une progression fulgurante en cette année si particulière. [Claudio De Capitani - Freshfocus]
Del Ponte réalise une progression fulgurante en cette année si particulière. [Claudio De Capitani - Freshfocus]
La Ligue de diamant retrouve enfin ses droits vendredi à Monaco (20h00 sur RTS 2), après les exhibitions organisées en comité restreint à Oslo et à Zurich. Ajla Del Ponte espère faire de l'ombre aux (rares) stars engagées, parmi lesquelles Noah Lyles ou Karsten Warholm.

La Tessinoise possède le meilleur temps 2020 parmi les 8 participantes du 100 m grâce à ses 11''08 réalisés à Bulle. Mais elle avance à pas feutrés. "C'est ma première Ligue de diamant en individuel. Je suis là pour apprendre", rappelle la Tessinoise, qui s'est confiée à Keystone-ATS.

Habituée à survoler les débats en Suisse, Ajla Del Ponte fera cette fois-ci face à une véritable concurrence, même si les Jamaïcaines Shelly-Ann Fraser-Pryce (10''87 cet été) et Elaine Thompson (10''88) ne sont notamment pas de la partie. Trois de ses adversaires sont ainsi déjà passées sous les 11'', dont Marie-Josée Ta Lou (10''85).

"Hâte de courir"

"J'ai hâte de courir. En voyant la liste des engagées, ça m'a donné un coup de fouet", souligne la 5e performeuse mondiale de l'année, qui sort d'un bloc de préparation intense. "Je n'ai pas couru depuis trois semaines en compétition, et dois donc rapidement me remettre dans le bain", tempère la Tessinoise de 24 ans.

"Mais mes récents résultats me donnent forcément confiance. Je suis là pour emmagasiner de l'expérience, mais aussi pour montrer mon niveau", poursuit Ajla Del Ponte, seule Suissesse en lice sur la rectiligne à Monaco après le forfait de dernière minute de Mujinga Kambundji (douleur à un ischio-jambier).

ats/alt

Publié Modifié

Une première pour Joseph également

Ce meeting Herculis a également une saveur particulière pour Jason Joseph (110 m haies), présent pour la première fois grâce à une invitation en Ligue de diamant. Le Bâlois de 21 ans, qui a amélioré son record de Suisse à Berne le 24 juillet (13''34), détient le 2e chrono 2020 parmi les engagés derrière l'Italien Andrew Pozzi (13''17). "Je suis impatient d'en découdre. Je suis en forme, et je suis prêt à montrer ce dont je suis capable. J'espère avant tout réussir une bonne course", explique-t-il.

Wanders se sent bien

Les trois autres Suisses engagés dans la Principauté affichent des ambitions plus mesurées. Julien Wanders disputera ainsi son premier 5000 m de la saison. "Je me sens bien. J'ai beaucoup travaillé l'endurance. Mais seul le chronomètre me permettra de savoir où j'en suis réellement", souligne-t-il. Le Genevois, qui se frottera notamment au champion du monde du 10'000 m Joshua Cheptegei, sait qu'il devra être capable de suivre le bon groupe pour réussir un bon temps.

La Bâloise Salomé Lang, brillante l'hiver dernier à la hauteur avec un nouveau record national (1m94), espère quant à elle enfin décoller durant cette saison estivale. Elle n'a pu faire mieux que 1m84 à la hauteur jusqu'ici. Invitée de dernière minute sur 1000 m, Selina Büchel cherchera elle à confirmer sa montée en puissance.