Modifié

Coronavirus: les patrons du foot et du hockey croient à un assouplissement

Vaucher et Schäfer lors d'une conférence de presse le 9 juin. [Anthony Anex - Keystone]
Vaucher et Schäfer lors d'une conférence de presse le 9 juin. [Anthony Anex - Keystone]
Le football et le hockey sur glace professionnels en Suisse sont mis face à leur destin. Les décisions du Conseil fédéral de mercredi pourraient avoir un impact majeur sur l'avenir de ces championnats qui dépendent de l'accueil des spectateurs dans les stades.

Claudius Schäfer, CEO de la Swiss Football League, et Denis Vaucher, directeur de la National League, ont tiré la sonnette d'alarme. Dans une double interview à Keystone-ATS, ils ont fait part de leurs préoccupations.

"L'argent va vite manquer"

"Le fait que les clubs aient pu survivre malgré la crise jusqu'à maintenant démontre aussi que le football et le hockey sur glace ne sont pas aussi malades que ce qu'on entend souvent", a lâché Schäfer qui s'est félicité des bonnes structures des clubs professionnels. Mais sans recettes liées aux spectateurs, "l'argent va vite manquer", a averti Vaucher.

Pour les deux Ligues, la solution consiste à s'appuyer sur des concepts de protection adaptés. Ceux développés pour le football et le hockey prévoient la possibilité d'accueillir 50% de la capacité des enceintes sportives, en obligeant le port du masque. Mais pour les deux patrons, c'est un minimum.

ats/lper

Publié Modifié