Modifié le 06 mai 2017

La médecine du Big data: le patient face au choix

La médecine du Big data: le patient face au choix
La médecine du Big data: le patient face au choix Faut pas croire / 28 min. / le 06 mai 2017
Grâce au Big data, soit l’agrégation de données de millions de patients à travers le monde, Angelina Jolie a su qu’elle risquait de développer un cancer du sein et des ovaires. Elle a décidé de les enlever préventivement. Aujourd’hui, la médecine prédictive peut prévoir le risque de développer maladies liées à des mutations génétiques. Elle permet de sauver des vies, mais elle pose également des choix cornéliens : Faut-il choisir la chirurgie préventive ou prendre le risque d’attendre que la maladie surgisse ? Et comment s’assurer que les données servant au diagnostic ne sont pas utilisées à d’autres fins ? Aline Bachofner accueille Samia Hurst, éthicienne, prof. UNIGE, Sylvain Métille, avocat spéc. de la protection des données et Emeline Legoupil, porteuse d’une mutation génétique.

Publié le 06 mai 2017 - Modifié le 06 mai 2017