Modifié

Les réveils religieux du XIXe siècle en Suisse (1/5)

Genève se réveille.En 1810, le jeune étudiant en théologie Ami Bost fonde une "société des amis" à Genève. C’est le premier acte de ce que l’on nommera le "Réveil de Genève". Il deviendra le milieu d’incubation des futures Églises Évangéliques et autres courants darbystes ou salutistes. Il donnera aussi naissance à l’Église Libre de Genève. Progressivement, ces élans de spiritualité dessinent une nouvelle géographie religieuse de la Cité de Calvin. Leur fécondité philanthropique et leur ferveur missionnaire conféreront un large rayonnement à ces courants minoritaires.Avec Valérie Lathion, historienne, chargée d'enseignement au Département d'histoire générale de l’Université de Genève.
Publié Modifié