05.04.2017881 vues

Le travailleur suisse, une victime désignée du stress au travail

Un quart des Suisses est stressé au travail. Un chiffre très important par rapport au reste du monde. Comment expliquer ce triste privilège? Par le fait que nous sommes très attachés à l’excellence de notre travail, explique le sociologue Jean-Michel Bonvin, mais aussi parce que le travail définit l’identité suisse. Incarnation de ce prototype helvétique, un patron d’une PME valaisanne décrit l’enfer dans lequel il s’est jeté tout seul.

Page de l’émission

Derniers épisodes

Les tendances