03.06.2018

Les otages oubliées du Mali

Deux femmes, l’une de nationalité suisse, l’autre travaillant pour une ONG vaudoise, sont toujours otages au Mali. Béatrice Stöckli, missionnaire, est retenue depuis plus de 800 jours. Sophie Pétronin, humanitaire bénévole a été enlevée il y a plus de 500 jours au nord du pays. Dans les deux cas, les ravisseurs sont des groupes djihadistes islamistes au Mali qui peuvent espérer obtenir jusqu’à 10 millions de francs par otage. Reportage dans le business des otages.

Page de l’émission

Derniers épisodes

Les tendances