David Cameron admet avoir détenu des parts dans un fonds aux Bahamas

A la suite des révélations des "Panama Papers", le Premier ministre britannique David Cameron a admis jeudi soir qu'il détenait jusqu'en 2010 des parts dans le fonds fiduciaire de son père, immatriculé aux Bahamas.

Page de l’émission

Derniers épisodes

Les tendances