07.05.2016312 vues

Débat: Surmonter le choc d’une mort annoncée

Partout en Suisse, c’est la police qui est chargée d’annoncer ces mauvaises nouvelles. Mais elle est généralement assistée d’un équipier formé au soutien d’urgence : un psychologue, un aumônier, un diacre ou un pasteur. Dans le canton de Vaud, l’ESU (équipe de soutien d’urgence) est composée exclusivement de personnes employées par les Eglises protestante et catholique. Aline Bachofner reçoit Line Dépraz, pasteure et membre de l’ESU et Joëlle Bédat, qui a bénéficié du soutien de l’ESU lors de la mort de sa fille.

Page de l’émission

Derniers épisodes

Les tendances