20.02.2018292 vues

Des perturbateurs endocriniens dans les poussières

ABE et On En Parle ont aussi fait analyser par un laboratoire les poussières contenues dans les sacs d’aspirateurs des logements visités pour en détecter la teneur en substances chimiques susceptibles d’affecter notre système endocrinien. Ces substances, détectées en quantité plus ou moins importante dans les appartements visités, peuvent provenir des retardateurs de flammes contenus dans les mousses des canapés et des matelas ou dans le matériel électronique.

Page de l’émission

Derniers épisodes

Les tendances