Modifié

Une goutte froide qui fait des allers et retours

Goutte froide sur la Suisse le 20 mars 2007. Vents et températures vers 5500m [Denis Lachavanne-Dufour - ECMWF]
Goutte froide sur la Suisse le 20 mars 2007. Vents et températures vers 5500m [Denis Lachavanne-Dufour - ECMWF]
Le temps est assez frais et instable depuis quelques jours. La situation s’explique par la persistance d’un couloir dépressionnaire entre l’Islande et la Méditerranée, associé à plusieurs gouttes froides. Cela va-t-il durer ? Voici les dernières analyses.

Depuis un peu plus d’une semaine, chaque jour amène sa dose de précipitations avec parfois des épisodes assez humides. L’anticyclone des Açores et bien présent sur l’Atlantique, il y a également une zone de hautes pressions sur l’Est de l’Europe. Mais l’un comme ne parvient pas à s’étendre sur les Alpes.

Cette persistance d’un temps à la fois humide et frais est dictée par la présence de plusieurs gouttes froides qui stagnent dans les flancs d’une zone dépressionnaire entre l’Islande et la Méditerranée.

Repartition des pressions au sol et précipitations prévues par le modèle européen (ECMWF) pour le 15 mai 2023 à 06h UTC [Julien Casati - ECMWF]Repartition des pressions au sol et précipitations prévues par le modèle européen (ECMWF) pour le 15 mai 2023 à 06h UTC [Julien Casati - ECMWF]

On parle de « goutte froide » en météorologie lorsqu’une dépression s’isole des courants d’Ouest, phénomène qui se caractérise par la présence en altitude d’un dôme d’air froid entouré par des isothermes fermés. Le diamètre d’une goutte froide peut varier de quelques centaines à un millier de kilomètres.

Le phénomène se développe généralement au sein de creux dépressionnaires associés de fortes composantes Nord-Sud, ces derniers étant reconnaissables à leur forme pointue. Lors de sa progression vers le sud, l'air froid peut voir son alimentation se couper petit à petit. Il finit par s’isoler au sein d’une masse d’air plus chaude, ce qui aboutit à la formation d’une « goutte froide » ou « cut-off » en anglais.

Formation d'une goutte froide sur l'Europe centrale en août 2013 [Michael Schwarz - EUMETSAT]Formation d'une goutte froide sur l'Europe centrale en août 2013 [Michael Schwarz - EUMETSAT]

Les gouttes froides sont souvent associées à un temps froid et instable. Elles peuvent se produire à n’importe quel moment de l’année mais elles se rencontrent surtout au printemps et en automne. Elles durent de quelques jours à plus d’une semaine et finissent généralement leur existence en étant absorbées dans la circulation des courants d’Ouest.

De telles situations sont cependant difficiles à prévoir. Quand bien même les modèles arrivent à les représenter, l’intensité des évènements et la position des centres d'action ne sont pas toujours bien cernées. Bref, la bête noire des météorologues !

Allers et retours jusqu’en fin de semaine

En ce début de semaine, deux gouttes froides amèneront encore un temps instable sur la Suisse, l’une sur la Pologne, l’autre sur le Sud de l’Italie. Les précipitations continueront de circuler dans un courant de Nord, elles seront même assez fréquentes pendant la journée de mardi (voir ci-dessous).

Repartition des pressions au sol et précipitations prévues par le modèle européen (ECMWF) pour le 16 mai 2023 à 12h UTC [Nicole Mottel - ECMWF]Repartition des pressions au sol et précipitations prévues par le modèle européen (ECMWF) pour le 16 mai 2023 à 12h UTC [Nicole Mottel - ECMWF]

Pour mercredi, les dernières sorties de modèles montrent que la goutte froide située sur la Pologne aura tendance à s’évacuer pour laisser place à un anticyclone sur les îles britanniques. Parallèlement, la goutte froide sur la Méditerranée remontera vers le Nord, ce qui permettra à une forte bise de s’installer sur le Plateau. Certes, des précipitations seront encore possibles le long des Préalpes. Mais de belles éclaircies commenceront à se développer par l’Ouest (voir ci-dessous).

Repartition des pressions au sol et précipitations prévues par le modèle européen (ECMWF) pour le 17 mai 2023 à 12h UTC [Jean-Luc Guidon - ECMWF]Repartition des pressions au sol et précipitations prévues par le modèle européen (ECMWF) pour le 17 mai 2023 à 12h UTC [Jean-Luc Guidon - ECMWF]

Si ces mêmes sorties de modèles voient juste, la goutte froide sur la Méditerranée devrait montrer des signes de faiblesse jeudi avant de se reformer sur le Nord de l’Afrique. Cette situation devrait permettre à la Suisse de se trouver sous l’influence des hautes pressions qui vont former un pont entre le Proche-Atlantique et la mer du Nord.

La présence d’air légèrement instable sera parfois favorable aux averses sur les reliefs mais dans l’ensemble, le temps devrait être assez ensoleillé, les températures seront également à la hausse. Le seuil des 20 degrés devrait même être à nouveau franchi !

En toute fin de semaine, retour à la case départ : la goutte froide méditerranéenne aura tendance à se combler et à remonter vers le Nord, entraînant à nouveau de l’air humide et instable vers les Alpes. Les températures ne devraient pas s’en ressentir, mais la tendance aux averses devrait augmenter, les régions de plaine étant aussi concernées que celles de montagne (voir ci-dessous).

Repartition des pressions au sol et précipitations prévues par le modèle européen (ECMWF) pour le 21 mai 2023 à 18h UTC [Daniel Della Puppa - ECMWF]Repartition des pressions au sol et précipitations prévues par le modèle européen (ECMWF) pour le 21 mai 2023 à 18h UTC [Daniel Della Puppa - ECMWF]

Des incertitudes pour la pluie mais par pour les températures

S’agissant d’une situation de goutte froide, l’évolution est encore incertaine pour la fin de la semaine. La prévision d’ensemble du modèle européen (ECMWF) montre passablement des divergences dans les scénarios de précipitations. Pour la région de Fribourg par exemple, certains calculs montrent des cumuls atteignant les 15mm. D’autres misent carrément sur un temps sec. La prudence reste de mise.

Prévision d'ensemble du modèle européen (ECMWF) pour Fribourg du 15 au 23 mai 2023 [Jacqueline Wehren - ECMWF]Prévision d'ensemble du modèle européen (ECMWF) pour Fribourg du 15 au 23 mai 2023 [Jacqueline Wehren - ECMWF]

Au chapitre des températures en revanche, cette même prévision montre relativement peu de divergences d’un calcul à l’autre, misant sur des maxima entre 18 et 21 degrés. Bref, un temps capricieux mais qui pourrait bien se radoucir !

Philippe Jeanneret

Publié Modifié