Publié le 23 octobre 2018 à 16:34

Passage à l'heure d'hiver en fin de semaine mais pas seulement...

Lac de Bret (VD), le 21 octobre 2018
Lac de Bret (VD), le 21 octobre 2018 [Vincent Hofer - RTS]
Cela fait plusieurs jours que les modèles nous promettent de belles descentes d’air froid et que rien ne se passe, ou presque. La situation pourrait cependant changer en fin de semaine avec l’arrivée d’un front polaire bien organisé. D’après les dernières sorties de modèles, les pluies seront également de la partie ! A quel point ces prévisions ont-elles des chances de se réaliser ? Voici les dernières analyses :

Les records n’ont pas été battus mais octobre 2018 restera dans les annales comme un mois particulièrement chaud en Suisse : en lieu et place des 15° C habituels, les thermomètres ont régulièrement passé la barre des 20° C. Par moments l’ambiance a même été assez estivale, à l’image des événements du 13 octobre où les thermomètres ont atteint les 25° C degrés dans la région de Delémont ou encore 27° C à Coire.

Situation le 22 octobre 2018
Situation le 22 octobre 2018 [./. - ECMWF]

Cette situation s’explique par la présence de deux zones de hautes pressions pendant une grande partie du mois, l’une centrée sur le proche-Atlantique, l’autre sur l’Est de l’Europe. Dans cette configuration assez particulière, les perturbations ont surtout circulé sur les îles britanniques et en Méditerranée, délaissant la région des Alpes.

Changements en fin de semaine

Mercredi, les courants de Nord-ouest entraîneront une perturbation vers la Suisse mais les dernières sorties de modèles montrent que l’air froid qui l’accompagne, passera très à l’Est de nos régions. Même chose pour les précipitations.

Il devrait en être autrement en fin de semaine avec l’arrivée d’une dépression bien organisée sur l’Ouest de l’Europe. Placée à l’avant de ce système, la Suisse sera soumise à une situation de foehn pendant les journées de samedi et de dimanche, avec à la clé de fortes précipitations de barrage au Sud mais également de bonnes pluies sur l’Ouest.

Températures prévues à 1500m, le 30 octobre 2018
Températures prévues à 1500m, le 30 octobre 2018 [./. - RTS/ECMWF]

Les dernières sorties du modèle européen (ECMWF) montrent que l’air froid qui accompagnera cette dépression, devrait s’installer sur la Suisse en début de semaine prochaine. Le modèle américain GFS montre même une baisse des températures à partir de samedi.

Incertitudes sur la baisse réelle des températures et sur les quantités de pluies

Les sorties de modèles montrent que le couloir dépressionnaire qui va se développer sur l’Ouest de l’Europe en fin de semaine devrait avoir une forme assez pointue. Ce que n'est pas anodin : l’air chaud qui remontera à l’avant de cette dernière amènera en effet de l’air méditerranéen particulièrement doux sur les Alpes ; et l’air froid qui s’installera à l’arrière viendra de régions situées très au Nord. Si les modèles voient juste, cet air froid se trouve aujourd’hui entre le Groënland et le Canada !

Vents prévus en altitude le 27 octobre 2018
Vents prévus en altitude le 27 octobre 2018 [./. - ECMWF]

A l’instar de nombre de situations où les couloirs dépressionnaires prennent une forme assez pointue, la formation d’une goutte froide (dépression isolée des courants d’Ouest) semble probable. Point qui s’accompagne d’un certain nombre d’incertitudes :

La position et l’intensité de cette goutte froide varient en effet passablement d’un modèle à l’autre, plaçant dans certains cas la Suisse sous un courant de Sud, et dans d’autres sous un courant de Nord : en prenant les scénarios les plus extrêmes, les températures oscillent entre +13°C et -5°C vers 1500m pour la journée de dimanche. Les écarts sont également importants pour les quantités de précipitations, comme le montre les derniers diagrammes du modèle GFS américain.

Prévisions d'ensemble - modèle GFS
Prévisions d'ensemble - modèle GFS [./. - GFS/Meteociel]

Une autre approche pour montrer ces divergences consiste à comparer ci-dessous l'allure générale des courants en altitude, dans le cas d'espèce pour la journée de dimanche. Si pratiquement toutes les sorties de modèles mettent en évidence la présence d'une zone de basses pressions, la position de cette dernière varie beaucoup de l'un à l'autre.

Prévisions d'ensemble - GFS courants en altitude
Prévisions d'ensemble - GFS courants en altitude [./. - GFS/Wetterzentrale]

Il faudra donc attendre quelques jours pour cerner la portée de l’événement. Mais s’il est un point sur lequel les modèles sont d’accords, c’est que la situation va enfin changer !

Philippe Jeanneret, avec le concours de Marianne Giroud, de Météosuisse.

Publié le 23 octobre 2018 à 16:34