Modifié

Septembre, le mois des hauts et des bas sur les lacs romands

Le Léman au large de Morges - septembre 2022 [Claude Jaccard - RTS]
Le Léman au large de Morges - septembre 2022 [Claude Jaccard - RTS]
Les baigneurs ont été surpris la semaine passée par des variations assez marquées de la température des lacs romands. La pluie, la température de l’air et les vents ont joué un rôle important. Et cela devrait continuer ces prochains jours.

La température des lacs romands a connu bien des hauts et bas la semaine passée. Le phénomène était conditionné en grande partie par la température de l’air et par l'ensoleillement. D’autres facteurs ont également joué un rôle, comme les précipitations et le vent:

L’avènement d’un épisode pluvieux provoque assez souvent une baisse de la température à la surface des eaux, la portée du phénomène étant proportionnelle à la durée et à l’intensité des précipitations. De fait, les 10 millimètres de pluies tombées la semaine passée se sont accompagnés d’une baisse de 1°C à 2°C sur les Lacs de Neuchâtel et de Bienne en encore sur le Léman.

Variations de températures à 1m de profondeur à la station de Buchillon (VD) sur le Léman entre le 6 et le 12 septembre 2022 [Maurice Berger - meteolakes.epfl.ch]Variations de températures à 1m de profondeur à la station de Buchillon (VD) sur le Léman entre le 6 et le 12 septembre 2022 [Maurice Berger - meteolakes.epfl.ch]

De son côté, le vent a tendance à déplacer les eaux de surface ; il provoque également des phénomènes de brassage à proximité des côtes (voir ci-dessous). Ainsi, le vent d’Ouest déplace les eaux de surface - relativement chaudes - vers Lausanne, tandis qu’à Genève il fait remonter les eaux de fond – plus froides - vers la surface. D’où une baisse des températures. En Suisse-romande, le même phénomène peut être observé entre Yverdon et St-Blaise ou encore entre la Neuveville et Bienne.

Phénomène de brassage des eaux provoqué par le vent - vue en coupe [Denise Amacher - RTS]Phénomène de brassage des eaux provoqué par le vent - vue en coupe [Denise Amacher - RTS]

A l’inverse, les épisodes de bise amènent des eaux plus chaudes vers Genève, Yverdon et la Neuveville. Même chose sur le lac de Joux entre les rives Nord et les rives Sud. On précisera que ce mécanisme est moins marqué en hiver du fait de moindres différences de températures constatées entre les couches profondes et les couches de surface.

Nouvelles variations prévues ces prochains jours

La présence du soleil, associé à des températures de l’air entre 25°C et 30°C et à des vents faibles, devrait entraîner une légère hausse ces prochaines 24 heures. Les températures de surface devraient atteindre les 19°C à 21°C en moyenne, localement 23°C.

Température des lacs romands le 12 septembre 2022 [Fabien Gehret - RTS]Température des lacs romands le 12 septembre 2022 [Fabien Gehret - RTS]

Le retour des pluies, associé à un courant d’Ouest et à de l’air plus froid devrait de son côté amener une baisse des températures comprise entre 1°C à 3°C à partir de mercredi. Cette dernière devrait être plus marquée à Genève, Yverdon, à la Neuveville ou encore sur les rives Sud du lac de Joux. Elle sera plus faible entre Lausanne et le Bouveret, Saint-Blaise et Cudrefin, du côté de Bienne ou encore sur les rives Nord du lac de Joux.

Orage sur le lac de Neuchâtel le 7 septembre 2022 [Jeff Mojon - RTS]Orage sur le lac de Neuchâtel le 7 septembre 2022 [Jeff Mojon - RTS]

En fin de semaine, le temps devrait être à nouveau ensoleillé et généralement sec mais la bise devrait refaire son apparition. Les températures devraient à nouveau s’abaisser entre Lausanne et le Bouveret, Saint-Blaise et Cudrefin, du côté de Bienne ou encore sur les rives Nord du lac de Joux ; elles remonteront légèrement à Genève, Yverdon, La Neuveville et sur les rives Sud du lac de Joux.

Mis ensembles, tous ces évènements devraient mener à des températures comprises entre 18°C et 21°C. Pour trouver les mesures des différentes stations, vous pouvez cliquer sur ce lien.

Philippe Jeanneret

Publié Modifié