Modifié

Jean-Daniel Altherr nous a quitté

Jean-Daniel Altheer en compagnie de Pierre-Pascal Rossi, sur le plateau de "Un jour, une heure" en 1978. [rts.ch]
Jean-Daniel Altheer en compagnie de Pierre-Pascal Rossi, sur le plateau de "Un jour, une heure" en 1978. [rts.ch]
Le premier Monsieur Météo des téléspectateurs romands n’est plus. Il s’est éteint le 16 juillet à l’âge de 89 ans. Il a animé la rubrique météo du vendredi sur la TSR pendant une quinzaine d’années. Ses talents de vulgarisateur lui ont valu une grande popularité.

Physicien de formation, Jean-Daniel Altherr a été engagé au service météorologique de Genève-Cointrin en 1957, service dédié à l’époque à la prévision aéronautique. Avec son rattachement à l’Institut Suisse de Météorologie, ce dernier s’est mué en centre météorologique pour l’ensemble de la Suisse-romande, ce qui en a fait un acteur de premier plan, d’abord dans la presse écrite et à la radio, puis à la télévision.

Au début des années 70, Gaston Nicole, rédacteur en chef au téléjournal, cherchait un scientifique capable de vulgariser la météorologie. Son choix s'est porté sur Jean-Daniel Altheer qui, en marge de son activité de prévisioniste et de chercheur, montrait de grandes qualités de pédagogue.

Jean-Daniel Altherr a fait ses débuts en 1971, dans l’émission « Un jour, une heure » qui suivait le téléjournal. Chaque vendredi, il passait quelques minutes à l’antenne pour donner les prévisions du temps mais également pour expliquer des phénomènes météo. Domaine dans lequel il excellait par la clarté de ses explications.

Jean-Daniel Altheer dans la salle de prévisions de Météosuisse à Genève-Cointrin [rts.ch]Jean-Daniel Altheer dans la salle de prévisions de Météosuisse à Genève-Cointrin [rts.ch]

Avec le lancement des émissions d’information depuis Genève en 1982, il poursuivit ses activités cette fois au sein du téléjournal. Au fil des ans, la rubrique météo du vendredi-soir devint un rendez-vous incontournable pour les romands. Elle dura jusqu’en 1988. (Vous trouverez l'une de ses interventions en cliquant sur ce lien)

Par la suite, Jean-Daniel Altherr se reconcentra la prévision. Il joua un rôle important dans la formation des météorologues-assistants de Météosuisse et s’occupa personnellement des présentateurs météo de la TSR. Il collabora également à la mise en place des nouvelles émissions.

C’est notamment lui qui eut l’idée d’introduire les heures d’aube et de crépuscule dans l’éphéméride, à la fin des bulletins. « Les heures de lever et de coucher du soleil, qu'on donne dans la plupart des journaux, varient fortement d’un endroit à l’autre, à cause des reliefs. Elles ne sont pas exploitables dans nos régions », expliquait-t-il à l’époque. « Il serait plus judicieux d’utiliser les heures d’aube et de crépuscule, qui font référence aux premières et aux dernières lueurs du jour. Ces dernières ne dépendent pas des reliefs. Elles ne se soucient pas non plus de la couverture nuageuse ! ».

Il prit sa retraite en 1994 et profita de son temps libre pour se dédier à la musique – il jouait de l’orgue et du clavecin – ainsi qu'aux voyages en train, son autre grande passion.

Personnage incontournable et captivant, il laisse un souvenir émouvant à toute une génération de téléspectateurs romands.

Philippe Jeanneret

Publié Modifié