Modifié

Des tornades de moustiques, c’est possible…

Moustique [Henrick Larsson -  Fotolia]
Moustique [Henrick Larsson - Fotolia]
Les habitants de la localité de Pinamar, en Argentine, ont assisté à la formation de véritables tornades de moustiques le 22 février dernier. Le phénomène n’est pas sans rappeler « les oiseaux » d’Alfred Hitchcock. Il s’explique par la conjonction de plusieurs facteurs météorologiques.

Des tornades de moustiques se sont formées dans la région de Pinamar, au Sud de Buenos-Aires, lundi passé. La scène a été filmée par plusieurs automobilistes. "Je n’ai jamais rien vu de tel de ma vie", a raconté une habitante de la commune après avoir assisté au spectacle. Les autorités argentines ont tenu à rassurer la population : l’espèce qui a envahi la région est sans danger. Il s’agit d’une variété lente et incapable de transmettre la dengue.

Des conditions météorologiques particulières

Depuis plusieurs jours, l’Argentine avait été en proie à une forte vague de chaleurs, accompagnée d’orages et de précipitations intenses. La présence de multiples flaques d’eau et une température élevée avait permis aux larves de moustiques de se développer de manière idéale.

Images satellite et direction des vents sur la région de Pinamar, le 22 février 2020 à 16h [NOAA]Images satellite et direction des vents sur la région de Pinamar, le 22 février 2020 à 16h [NOAA]

L’événement a pris une tournure particulière pendant la journée de lundi, avec la montée de températures. Au fil des heures, des bulles d’air chaud se sont formées près du sol et ont fini par s’élever vers les nuages, entraînant dans leur sillage les colonies de moustiques.

Fait assez rare, leur ascension a suivi une trajectoire tourbillonnaire. Le phénomène pourrait s’explique par la présence de forts vents à la base des nuages, à l’instar de ce qui se passe avec les trombes ou avec les tornades. Les relevés météo effectués le 22 février dernier dans la région de Pinamar abondent dans ce sens.

Mécanisme du tourbillon provoqué par l'accélération du vent à la base des nuages [rts.ch]Mécanisme du tourbillon provoqué par l'accélération du vent à la base des nuages [rts.ch]

Au terme de leur pérégrination, les nuées de moustiques ont envahi la ville de Pinamar, offrant le spectacle insolite des rues et des maisons jonchés d’insectes. Interrogé par un journal local, un vétérinaire a reconnu que la situation était assez incroyable. "Rien qu'en ouvrant la portière de votre voiture, vous pouvez recevoir dix ou quinze moustiques", a-t-il assuré.

La durée de vie de cette variété de moustiques n’excédant par 7 jours, les autorités n’ont pas jugé nécessaire de traiter la ville au moyen d’insecticides. Le problème s’est réglé par lui-même…

Philippe Jeanneret

Publié Modifié