Modifié

Vague d'air froid: à la croisée des chemins

Températures à 1500m prévues par le modèle GFS le 11 février 2021 [Guy Rouiller - ECMWF/windy.com]
Températures à 1500m prévues par le modèle GFS le 11 février 2021 [Guy Rouiller - ECMWF/windy.com]
Une vague d’air froid particulièrement vigoureuse s’est installée sur le Nord de l’Europe la semaine passée. La Suisse est en marge des événements mais la situation pourrait changer en milieu de semaine. Plusieurs scénarios sont possibles, voici pourquoi.

Les hautes pressions ont tendance à se renforcer sur la Scandinavie depuis la fin de la semaine passée. Le phénomène n’est pas anodin, il permet l’établissement d’un courant d’Est/Nord-est sur la Suisse. Signature des événements froids.

Carte au sol du 8 février 2021 [Denise Amacher - Meteocentre]Carte au sol du 8 février 2021 [Denise Amacher - Meteocentre]

De fait, une bande d’air glacial s’étend sur le Nord de l’Europe ce matin (voir ci-dessous), avec un dégradé de températures allant de -5°C à Amsterdam, jusqu’à -25°C en Lituanie. Située en marge, la Suisse bénéficie de températures assez clémentes, comprises généralement entre 0°C et 3°C sur le Plateau. Situation qui pourrait changer ces prochains jours :

Températures au sol et carte de masses d'air le 8 février 2021 à 6h00 UTC [wmo/windy.com]Températures au sol et carte de masses d'air le 8 février 2021 à 6h00 UTC [wmo/windy.com]

Les dernières sorties du modèle européen (ECMWF) montrent l’arrivée d’une dépression bien organisée depuis le proche-Atlantique. Cette dernière se déplacera sur le golfe de Gênes et les Balkans entre mercredi et jeudi, ce qui fera tourner les courant au Nord et permettra à l’air froid de s’installer sur la Suisse (voir ci-dessous).

Différences de températures à 1500m (850 hPa) entre le 8 et le 11 février 2021 [Roger Matthias Link - ECMWF/windy.com]Différences de températures à 1500m (850 hPa) entre le 8 et le 11 février 2021 [Roger Matthias Link - ECMWF/windy.com]

Les températures devraient ainsi passer de -1°C à -5°C vers 1500 m sur l’Ouest. Dans l’Est, ces mêmes températures pourront atteindre jusqu’à -11°C, ce qui devrait se traduire, en plaine, par des -2°C à -4°C au meilleur de la journée, contre 2°C à 3°C sur l’Ouest. Le contraste avec les 16°C enregistrés localement la semaine passée est assez saisissant.

Plusieurs scénarios possibles

Si le scénario de vent du Nord et de baisse de températures semble l’emporter, l’ampleur de l’événement reste à déterminer : en regardant attentivement les différentes sorties de modèles, certains scénarios misent sur des températures comprises entre -3°C et -4°C sur l’Ouest, toujours vers 1500 m, d’autres prévoient entre -10°C et -15°C.  Ces hésitations s'expriment assez bien sur la prévision d’ensemble du modèle GFS américain (voir ci-dessous).

Prévisions d'ensemble du modèle GFS (précipitations, températures à 850 hPa et 500 hPa) du 8 au 24 février 2021 [Christian Gauthey - Noaa/GFS]Prévisions d'ensemble du modèle GFS (précipitations, températures à 850 hPa et 500 hPa) du 8 au 24 février 2021 [Christian Gauthey - Noaa/GFS]

Ces différences dans les scénarios s’expliquent par de forts contrastes de températures entre les courants de Nord/Nord-est froids, qui dominent sur l’Est de l’Europe, et les courants de Sud-ouest qui amènent de l’air doux de la pointe de la Bretagne jusqu’à Gibraltar (voir ci-dessous).

Carte de températures à 850 hPa (1500 m) prévus par le modèle ECMWF, le 11 février 2021 [Denise Amacher - ECMWF/windy]Carte de températures à 850 hPa (1500 m) prévus par le modèle ECMWF, le 11 février 2021 [Denise Amacher - ECMWF/windy]

Les chiffres sont assez parlants : pendant la journée de jeudi, les températures devraient être de l’ordre de 6°C vers 1500 m sur la région de Bordeaux contre -19°C sur l’Autriche. 25°C de contrastes d’Ouest en Est sur 1500 km. Les hésitations des modèles n'ont rien d'étonnant!

« La plupart des scénarios penchent pour le froid, mais difficile de dire dans quelle masse d’air se trouvera la Suisse en fin de semaine » explique Dominique Stussi, prévisioniste au Centre Météosuisse de Genève. « Il semble cependant que les contrastes entre le Jura et l’Est de la Suisse soient encore assez marqués et que les précipitations soient généralement faibles».

Philippe Jeanneret

Publié Modifié