Modifié le 10 février 2020 à 12:59

Tempête Ciara : un pic d'intensité peut en cacher un autre...

Tempête Ciara: pressions au sol et nébulosité le 10 février 2020
Tempête Ciara: pressions au sol et nébulosité le 10 février 2020 [ECMWF/RTS]
Des rafales à plus de 140 km/h ont été mesurés sur le Nord du Plateau ce matin. Les dernières sorties de modèles montrent une baisse de régime dans le courant de l’après-midi mais un nouveau pic d’intensité est attendu pendant la nuit de lundi à mardi. Les vents devraient être moins forts mais la prudence reste de mise. Voici les dernières analyses.

Plusieurs facteurs contribuent à l’avènement de forts vents depuis hier-soir : la présence d’un puissant jet stream, avec des vents qui dépassent les 320 km/h vers 10'000 m, de l’instabilité, un gradient de pressions particulièrement resserré au sol mais également de forts contrastes de températures de part et d’autre.

Tempête Ciara: position et force du jet stream le 10 février 2020
Tempête Ciara: position et force du jet stream le 10 février 2020 [ECMWF]

A l’image des événements de Lothar, la tempête Ciara s’accompagne de plusieurs creux dépressionnaires, deux pour être précis. Mais contrairement aux évènements de décembre 1999, les creux se développent sous la forme d’ondes courtes, pas de dépressions fermées (voir illustration ci-dessous)

Tempête Ciara: comparaison des pressions au sol avec Lothar (26 décembre 1999)
Tempête Ciara: comparaison des pressions au sol avec Lothar (26 décembre 1999) [RTS]

Ce point mérite d’être souligné, la formation de dépressions fermées s’accompagne de vents extrêmement violents dans ce genre de situation. Avec les ondes courtes (voir illustration ci-dessus), les vents sont moins soutenus.

Tempête Ciara: rafales mesurées le 10 février 2020 à 12h locales
Tempête Ciara: rafales mesurées le 10 février 2020 à 12h locales [Météosuisse]

Une première onde courte est passée ce matin. Elle s’explique une baisse de pressions à l’avant d'un front froid qui est passé sur le Nord de la Suisse. Cette dernière a été particulièrement rapide, les vents ont souvent dépassé les 100 km/h en plaine,  avec un maximum de 148 km/h à Rünenberg (BL). En montagne, les vents ont également été tempétueux, avec des pointes à 159 km/h au Bantiger (BE) ou encore 162 km/h au Saentis (AI, AR,SG).

Baisse de régime cet après-midi mais nouveau pic d’intensité dans la nuit

Les dernières sorties de modèles montrent de pointes entre 80 et 90 km/h en plaine cet après-midi mais un deuxième front froid arrivera en soirée. L’évènement ne devrait pas avoir la même ampleur mais la baisse de pression qui l’accompagnera sera loin d’être anodine. De fait, les rafales pourront à nouveau dépasser les 120 km/h en plaine. En montagne, des pointes à plus de 150 km/h seront également possibles.

Tempête Ciara: températures à 850 hPa (1500m) et rafales au sol le 11 février 2020 à 1h locales
Tempête Ciara: températures à 850 hPa (1500m) et rafales au sol le 11 février 2020 à 1h locales [ECMWF]

A l’instar de nombreuses situations tempétueuses, les zones de vents forts ne seront pas forcément les mêmes que la nuit passée ou que ce matin, la prudence reste de mise. Météosuisse maintient son avis d’intempéries de degré 4 jusqu’à demain 18h , en précisant qu’une baisse de régime est déjà possible dans l’après-midi…

Mercredi, la situation devrait revenir au calme, avec de vents ne dépassant pas les 90 km/h en montagne et 60 km/h en plaine mais le temps sera encore assez humide et frais. Des améliorations plus substantielles sont attendues en fin de semaine avec le retour des hautes pressions.

Philippe Jeanneret, avec le concours de Lionel Fontannaz et Olivier Codeluppi de Météosuisse

Publié le 10 février 2020 à 12:44 - Modifié le 10 février 2020 à 12:59